Politique

Côte d’Ivoire : que sont devenus les pro-Gbagbo, cinq ans après l’arrestation de leur chef ?

Laurent Gbagbo à La Haye le 19 février 2013.

Laurent Gbagbo à La Haye le 19 février 2013. © Michael Kooren/AP/SIPA

Le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo était arrêté à Abidjan. Cinq ans plus tard, l’ancien président est toujours derrière les barreaux et attend le verdict de son procès devant la Cour pénale internationale. L’occasion de faire le point sur ce qu’il reste de la galaxie pro-Gbagbo, entre les derniers fidèles et ceux… qui cherchent à tourner définitivement la page.

Autrefois rassembleur, le nom de Laurent Gbagbo aurait aujourd’hui plutôt tendance à diviser. L’ancien chef de l’État, arrêté il y a cinq ans jour pour jour à Abidjan et transféré pour être jugé à la Cour pénale internationale, n’a pas réussi tenir depuis sa cellule ses troupes en rangs serrés.

D’un côté, certains, fidèles parmi les fidèles, forment le dernier carré du clan Gbagbo depuis leur exil ghanéen ou leur cellule. De l’autre, d’anciens collaborateurs du président ont tourné la page, ou cherchent à le faire.

Que sont devenus les treize principaux caciques du système Gbagbo, cinq ans après la chute ? Réponse en infographie.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte