Banque

La BGFI Bank en disgrâce ?

| Par Jeune Afrique

Le groupe bancaire gabonais est écarté des projets internes, et notamment de la zone économique de Nkok.

La zone économique de Nkok. La zone économique de Nkok. © AFP

Premier groupe bancaire du Gabon, BGFI Bank serait-elle en perte de vitesse sur son marché domestique ? Le fait que la banque dirigée par Henri-Claude Oyima ne soit pas partie prenante de l’accord de financement conclu entre la zone économique spéciale de Nkok (Olam et État gabonais), la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) et Ecobank Gabon n’est pas passé inaperçu.

D’autant qu’elle ne figure pas non plus en tête de liste des établissements approchés par le groupe indien Abhijeet en vue du financement d’un projet d’investissement dans les mines.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte