Sécurité

Terrorisme : Aqmi confirme la mort du porte-parole du Front Al-Nosra

Des soldats syriens après la victoire de l'armée contre le groupe jihadiste État islamique à Al Quaryatayn, au sud-est de la ville de Homs, dans l'ouest de la Syrie, le 4 avril 2016.

Des soldats syriens après la victoire de l'armée contre le groupe jihadiste État islamique à Al Quaryatayn, au sud-est de la ville de Homs, dans l'ouest de la Syrie, le 4 avril 2016. © Natalia Sancha/AP/SIPA

En rendant hommage dans une vidéo à Abou Firas al-Souri, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a confirmé la mort du porte-parole du Front Al-Nosra.

Dans une vidéo datée du 4 avril, Aqmi a apporté la première confirmation par un groupe jihadiste de la mort d’Abou Firas al-Souri, porte-parole du Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie, tué dimanche dans des frappes aérienne dans le nord-est du pays a indiqué mardi soir Reuters.

Les États-Unis responsables de l’attaque

Contactés par l’agence de presse, des responsables américains ont confirmé la veille que les États-Unis était derrière cette attaque, qui a fait au mois 20 morts dont le fils d’Abou Firas al-Souri.

Abou Firas al-Souri (le Syrien), de son vrai nom Radwane Nammous, avait combattu contre les Soviétiques en Afghanistan où il avait rencontré Oussama Ben Laden et Abdallah Azzam, avant de rentrer en Syrie avec le début de la révolte en 2011, ont rapporté des partisans d’Al-Qaïda sur Twitter.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte