Communication & Médias

Bougane Guèye, patron de l’agence de com’ (100 % africaine) qui monte

| Par

Danone, Western Union, et maintenant Emirates… L’agence de communication sénégalaise Dak’Cor engrange les clients de renom et envisage de s’implanter dans toute l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à l’horizon 2015.

Le patron de Dak’Cor jubile. Bougane Guèye, 34 ans, a décroché début juin le contrat de communication de la compagnie aérienne Emirates pour le Sénégal, la Gambie, le Mali et la Guinée. À la clé, plusieurs centaines de millions de francs CFA de recettes pour son agence. Mais ce succès n’est pas réellement une surprise. Depuis trois ans, cet homme à la carrure de lutteur est entré dans le cercle fermé des patrons d’agences qui comptent à Dakar. Le groupe Danone, la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest ou encore Western Union font partie de ses clients.

Fibre nationaliste

Ses concurrents, Bougane Guèye les voit comme des dinosaures, vestiges de l’emprise des Occidentaux sur les affaires du continent. Lui incarne une rupture, une réussite 100 % africaine. Il n’hésite d’ailleurs pas à jouer sur la fibre nationaliste pour inviter les entreprises sénégalaises à lui faire confiance. « Quel critère pousse, selon vous, Novotel à choisir Havas comme agence ? » s’amuse-t-il à faire remarquer, assurant trouver cette préférence nationale naturelle. Ses détracteurs lui reprochent de casser les prix. Il reconnaît être capable de baisser ses marges pour emporter certains contrats. En revanche, il s’inscrit en faux quand on attribue son ascension à des liens avec le pouvoir. « Oui, je connais Pape Diop [le président du Sénat, NDLR], mais il ne m’a jamais aidé », s’offusque-t-il.

Un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros

`Reste que sa réussite fulgurante ne peut laisser indifférent. Licencié par le groupe de presse Wal Fadjri en raison de son activité syndicale en 2002, Bougane Guèye lance son agence quelques mois après, avec 1 500 euros de capital. Huit ans plus tard, son groupe réalise un chiffre d’affaires d’environ 9 millions d’euros et emploie 162 personnes. D’abord actif dans le domaine du conseil en communication, l’ancien journaliste n’a cessé de développer de nouvelles activités. Il possède aujourd’hui une myriade de sociétés allant de la production d’études qualitatives à la gestion de panneaux publicitaires, en passant par l’édition de magazines ou la radio Zik FM.

Cette présence dans les médias n’est pas sans intérêt quand il s’agit d’organiser la promotion de ses clients. Et ce n’est pas fini : un quotidien et un mensuel économique pourraient rapidement enrichir son portefeuille de titres. Une montée en puissance que Bougane Guèye conjugue aussi à l’international, avec l’ouverture de représentations en Côte d’Ivoire, au Mali, en Guinée-Bissau et prochainement en Mauritanie. Son but : une agence dans toutes les capitales de l’Union économique et monétaire ouest-africaine à l’horizon 2015.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte