Musique

Côte d’Ivoire : Serge Bilé rend hommage aux victimes de l’attentat de Grand Bassam, en chanson

Un corps allongé sur la plage de Grand-Bassam,  en Côte d'Ivoire, le 13 mars 2016.

Un corps allongé sur la plage de Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, le 13 mars 2016. © Christin Roby/AP/SIPA

Le journaliste et écrivain franco-ivoirien Serge Bilé a écrit une chanson pour rendre hommage aux victimes de l’attaque terroriste qui a fait 19 morts le 13 mars.

Sobrement intitulée « Bassam », cette dernière a été composée par l’Ivoirien Freddy Assogbah et interprétée par deux chanteuses, ivoiriennes elles aussi, Kandice et Odee.

« Si Bassam pouvait parler, elle dirait que sans prévenir, le ciel soudain s’est voilé. Plus un mot et plus un rire. La mer, la panique, les cris. De la foule qui fuit le diable. Et l’horreur pour toutes ces vies éparpillées sur le sable », écrit l’auteur de Noirs dans les camps nazis ou de Sur le dos des hippopotames.

Et de continuer : « Je chéris la mémoire des fleurs qui sont tombées. Je suis la Côte d’Ivoire, mon nom c’est résister. C’est à nous les vivants de dire encore au monde que jamais l’éléphant ne cède aux armes qui grondent. »

Une quinzaine d’arrestation

Le clip est diffusé à partir de ce lundi 4 avril sur les deux chaînes de la RTI, la télévision publique ivoirienne.

Le 13 mars dernier, trois jihadistes avaient attaqué la plage de Grand Bassan, ainsi que trois hôtels, tuant 19 personnes. L’enquête en cours a d’ores et déjà conduit à une quinzaine d’arrestation. Le cerveau présumé de l’opération, Kounta Dallah, est activement recherché.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte