Arts

Photographie : les Africains à l’honneur aux Rencontres d’Arles

| Par
Malick Sidibé, Regardez-moi! , 1962
.

Malick Sidibé, Regardez-moi! , 1962
. © Copyright Rencontres Arles

La 47ème édition des rencontres de la photographie se tiendra du 4 juillet au 25 septembre, dans les villes de Marseille, Nîmes et Avignon. La spécificité cette année ? L’Afrique.

Sous la houlette de Sam Stourdzé, le festival célébrera le continent à travers une séquence : « Africa Pop ». Celle-ci regroupe trois expositions. « Tear my bra » s’inspire de Nollywood, le Hollywood nigérian et son impact sur la photographie africaine actuelle. Avec « Swinging Bamako », les photos replongent le Mali dans son passé. Elles retracent l’aventure des Maravillas de Mali, de jeunes musiciens partis à la Havane en pleine guerre froide.

Enfin, l’artiste Maud Sulter commémore le génocide des Noirs européens durant l’Holocauste à travers son exposition « Syrcas ». Retour vers le futur et photomontages, les rencontres d’Arles ont aussi un programme éclectique. Au lieu de suivre un thème général, le festival se décline en plusieurs sujets. Il revisitera notamment la photographie de rue, les monstres du cinéma, ou encore zoomera sur le western camarguais.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte