Banque

Roger Owono Mba, le banquier des PME

| Par

Le patron de la Banque gabonaise de développement affirme vouloir jouer un plus grand rôle auprès des petites et moyennes entreprises.

Roger Owono Mba, 52 ans, patron de la Banque gabonaise de développement. Roger Owono Mba, 52 ans, patron de la Banque gabonaise de développement. © BGD

C’est l’un des hommes clés de la galaxie d’Ali Bongo Ondimba. Nommé en janvier dernier à la tête de la Banque gabonaise de développement (BGD), Roger Owono Mba y remplace Christian Bongo, le propre frère du président gabonais. Sa mission : redynamiser l’institution en plaçant les PME et les PMI au cœur de son action. « Pour cela, nous avons, en début d’année, créé au sein de la BGD une structure spécialement destinée à ces entreprises. Celle-ci vise non seulement à les financer, mais aussi à les accompagner dans la réalisation de leurs projets », explique-t-il.

Car Roger Owono Mba estime que, au-delà du financement, l’accompagnement des PME sous forme de conseils permet à ces entreprises de mieux se structurer et de mieux se positionner pour être plus compétitives. « Avec la création de la nouvelle zone économique spéciale [à Nkok, à 27 km de Libreville, NDLR], les entreprises locales doivent être préparées pour répondre aux demandes des grandes compagnies qui vont s’y installer », affirme-t-il.

Péreniser

Il s’agit aussi pour la BGD de contribuer à la pérennité de ces PME-PMI. Au Gabon, sur 100 nouvelles entreprises qui se créent, 60 à 70 disparaissent au bout d’une année. De fait, l’établissement dirigé par Roger Owono Mba envisage également de mettre plus de moyens à la disposition de ces sociétés. Si, depuis le début de l’année, une enveloppe de plus de 900 000 euros a déjà été accordée aux PME locales, la BGD affirme avoir en cours d’étude des requêtes de crédits pour un montant total de plus de 21 millions d’euros.

Pour financer ces demandes sans cesse croissantes, la banque devrait elle-même bénéficier de l’appui de plusieurs autres fonds créés par l’État (Caisse des dépôts et consignations, Fonds d’expansion et de développement des PME…). Autant de ressources qui incitent Roger Owono Mba à envisager la création d’un fonds de capital-risque d’ici à trois ans. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte