BTP & Infrastructures

Maroc : suspendu à la bourse de Casablanca, le promoteur Alliances présentera un plan de redressement après le 10 mai

Bourse de Casablanca. © Alexandre DUPEYRON/JA

Alliances développement Immobilier est suspendu de la cote à la bourse de Casablanca au dernier jour de la publication attendue de ses résultats annuels. La société prépare un business plan pluriannuel 2016-2018 qu'elle présentera à l'issue d'un conseil d'administration prévu le 10 mai 2016, a appris jeudi "Jeune Afrique".

La cote d’Alliances développement Immobilier à la bourse de Casablanca a été à nouveau suspendue à la bourse de Casablanca, alors que le groupe présent dans l’hôtellerie, la promotion immobilière, la construction et les travaux publics s’apprête à présenter un plan pluriannuel 2016-2018 quant à l’avenir de ses activités lourdement grevées par un secteur immobilier marocain, en difficulté depuis quelques années. Celui-ci doit être présenté publiquement à l’issue d’un conseil d’administration reporté au 10 mai 2015.

« Nous n’avons pas pu tenir de conseil d’administration de cloture des comptes de l’exercice 2015 au cours des trois derniers mois. Nous présenterons un plan de redressement 2016-2018 après la tenue d’un conseil d’administration prévu le 10 mai 2016, date à laquelle nous publierons nos comptes 2015 », dit Ahmed Amor, le directeur général d’Alliances, interrogé par Jeune Afrique.

Selon d’autres informations de Jeune Afrique, Alliances développement Immobilier n’aurait pas vu ses comptes 2015 avalisés par ses commissaires au compte et aurait fait la demande de la suspension de sa cote à l’Autorité marocaine du marché des capitaux dans la perspective d’une communication imminente, et alors que la date légale de publication de ses comptes annuels était ce jeudi 31 mars.

« Que le résultat qui se prépare soit mauvais ne sera pas une surprise. L’interrogation première est de savoir si l’entreprise va réussir à restructurer sa dette », estime Kais Kriaa, directeur de la recherche du cabinet AlphaMena. Le taux d’endettement Alliances s’établissait à 173% en 2015.

Plan de sauvetage

En octobre, à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, le groupe avait présenté un plan de sauvetage et annoncé son intention de réduire sa dette.

En décembre, le groupe avait introduit une requête pour la liquidation judiciaire de trois de ses sociétés dans le secteur des travaux publics. La cotation du titre du groupe Alliances avait déjà été interrompue en avril 2015. En mars de la même année, pour éviter un défaut de paiement, Alliances avait dû réaliser d’urgence un emprunt obligataire de 1 milliard de dirhams, moyennant une prime de risque assez élevée. Le groupe a été introduit à la bourse de Casablanca en 2008.

Son chiffre d’affaires s’est établi à 2,9 milliards de dirhams en 2014, contre 4,6 milliards de dirhams un an plus tôt. Son résultat net a été négatif en affichant des pertes de 968 millions de dirhams, contre des bénéfices de 580 millions en 2013 et de 874 millions 2012.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte