Diplomatie

Union africaine : Dlamini-Zuma n’est pas candidate à sa succession

La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, au102e de l'Organisation mondiale du travail, à Genève, le 17 juin 2013.

La présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, au102e de l'Organisation mondiale du travail, à Genève, le 17 juin 2013. © International Labour Organisation / Flickr

La présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) ne se représente pas pour un second mandat, a indiqué vendredi son porte-parole. La liste des candidats qui avaient jusqu’au 31 mars pour déposer leur candidature sera quant à elle dévoilée « dans quelques semaines ».

« La présidente de la Commission de l’UA Nkosazana Dlamini-Zuma n’a pas présenté de candidature à sa réélection à la date butoir du jeudi 31 mars 2016 », a indiqué sur Twitter son porte-parole Jacob Enoh Eben, le 1er avril.

Cette décision était attendue. Mercredi encore, un SMS du porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Clayson Monyela, sollicité par l’hebdomadaire sud-africaine Mail And Guardian, affirmait : « Cela n’a jamais été un secret. Elle ne se représentera pour un second mandat. Elle est définitivement sur le chemin du retour ».

Poids lourds du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir, et ministre sans discontinuer de 1994 à 2012, Nkosazana Dlamini-Zuma est présentée depuis plusieurs mois par la presse sud-africaine comme une très sérieuse prétendante à la succession de son ex-mari, le président Jacob Zuma.

La liste des candidat dévoilée à la mi-avril

Son successeur sera désigné au 27e sommet de l’UA, qui se tiendra au mois de juin à Kigali. Parmi les candidats possibles, le nom du ministre algérien des Affaires étrangères et ancien Commissaire de l’UA pour la Paix et la Sécurité, Ramtane Lamamra, a longtemps circulé.

Les pays de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) ont d’ores et déjà avancé le nom de la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi.

La liste des candidats à la présidence de la Commission de l’UA, pour un mandat de quatre ans, sera dévoilée « trois mois avant », mi-avril, a ajouté Jacob Enoh Eben.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte