Mines

Burkina : le canadien Semafo obtient 120 millions de dollars pour démarrer la mine de Natougou

Vue aérienne de la mine d'or de Mana de l'entreprise Semafo.

Vue aérienne de la mine d'or de Mana de l'entreprise Semafo. © Renaud VAN DER MEEREN pour Les Editons du Jaguar

La Société d’exploitation minière en Afrique de l’ouest (Semafo) a obtenu une facilité de crédit de 120 millions de dollars de la banque australienne Macquarie Bank Limited. Ces ressources doivent permettre à la compagnie minière canadienne de lancer les travaux de construction d’une mise sur le gisement aurifère de Natougou avant la fin de l’année, selon un communiqué de presse publié ce mercredi 30 mars.

Avec cette facilité de crédit de 120 millions de dollars, Semafo financera le projet aurifère de Natougou situé à 320 km à l’est de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Les travaux sur le site du projet doivent débuter avant la fin de l’année 2016.

Un remboursement différé

Le montant de 120 millions de dollars obtenus auprès de la banque australienne Macquarie Bank Limited sera remboursé de manière différée par Semafo. Ce dernier commencera ainsi à rembourser ses échéances au premier trimestre 2019 jusqu’à la fin de l’année 2020 par le biais de versements trimestriels de 15 millions de dollars. Quant aux taux d’intérêts, ils s’élèveront au taux du Libor majoré de 4,75%, précise le communiqué. Cette nouvelle facilité de crédit remplace la précédente qui s’élevait à 90 millions de dollars et dont 30 millions ont été remboursés le 3 mars 2016.

Des perspectives en or

D’après les résultats de l’étude de faisabilité publiés en février, Semafo projette à Natougou une production de 226 000 onces d’or, au cours des trois premières années d’exploitation. Les réserves sont estimées à 9,6 millions de tonnes.

Par ailleurs, le groupe canadien exploite la mine d’or de Mana (200 kilomètres à l’ouest de Ouagadougou). En 2015, il y a produit 255 900 onces d’or en hausse de 9 % par rapport à l’année précédente. Au total, son résultat opérationnel s’est établi à 66, 1 millions de dollars, en hausse de 42% sur un an.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte