Sécurité

Burundi : une attaque à la grenade contre un bus de la police fait sept blessés

L'armée patrouille dans un quartier de Bujumbura, la capitale du Burundi, le 2 août 2015. © Landry Nshimiye/AFP

Sept personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans l'explosion de deux grenades lancées contre un bus de la police burundaise mardi à la périphérie de Bujumbura, la capitale.

Selon les déclarations du porte-parole de la police à  l’AFP, une première grenade a été lancée à l’intérieur du bus vers 12h30 et une autre sous le véhicule, alors qu’il venait de s’arrêter dans le quartier de Gasenyi, à la périphérie nord-est de la capitale Bujumbura.

« Il y a eu sept blessés, six policiers et un enfant que sa maman policière ramenait du dispensaire, et deux parmi eux sont grièvement blessés », a-t-il poursuivi, ajoutant que la police recherchait « les criminels non identifiés responsables de cet attentat ».

Recrudescence des violences

La police burundaise, en première ligne dans la sanglante répression en cours depuis le début de la crise, a été jusqu’ici la principale cible des attaques de nouvelles rébellions naissantes au Burundi.

Au moins trois personnes avaient été blessées jeudi 24 mars dans l’explosion de deux grenades. Deux jours plus tôt, deux hauts gradés de l’armée avaient été assassinés, faisant craindre une recrudescence des violences après une courte période de relative accalmie. Les attaques à la grenade, jamais revendiquées, qui frappaient Bujumbura quasi-quotidiennement en février s’étaient raréfiées depuis le début du mois de mars.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte