Diplomatie

Togo : Patrice Talon reçu à Lomé par Faure Gnassingbé

Faure Gnassingbé et Patrice Talon le 28 mars à Lomé. © Louis Vincent / présidence togolaise

Pour sa première visite à l’étranger, le président élu du Bénin - qui n'entrera en fonction que le 6 avril - s’est rendu lundi au Togo où il s'est longuement entretenu avec Faure Gnassingbé.

Le déplacement de Patrice Talon au Togo est resté secret jusqu’à la dernière minute. Accueilli le 28 mars à la frontière de Hilacondji par le ministre d’État chargé des Affaires présidentielles, Solitoki Esso, le vainqueur de la présidentielle béninoise s’est directement rendu au palais présidentiel de Lomé pour un tête-à-tête de près de deux heures avec Faure Gnassingbé. Les honneurs réservés à Patrice Talon sont restés sobres, l’homme d’affaires n’étant pas encore entré fonction.

Si rien n’a filtré des échanges entre les deux hommes, le Chef de l’État togolais a indiqué sur Twitter avoir eu un « entretien chaleureux » avec Patrice Talon. « Je l’ai félicité pour son élection et ai transmis, à travers lui, mes félicitations au peuple béninois  », a écrit Faure Gnassingbé sur le réseau social. Au menu de la rencontre, des échanges « sur l’amitié et la coopération » entre le Bénin et le Togo. Le président élu qui n’a fait aucune déclaration à la sortie de l’audience, a repris le chemin de la frontière, raccompagné comme à son arrivée par Solitoki Esso.

Le Bénin et le Togo entretiennent de bonnes relations, le chef de l’État togolais s’était d’ailleurs gardé de soutenir officiellement un candidat à la présidentielle béninoise. Il avait néanmoins reçu début janvier en audience à Lomé, Abdoulaye Bio Tchané, membre de la « coalition de la rupture ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte