Capital-investissement

AfricInvest dans le tour de table du marocain Outsourcia

Centre d'appel de la société marocaine Outsourcia, ici à Évreux en France. © Bruno LEVY pour Jeune Afrique

Le capital-investisseur panafricain vient d'entrer au capital d'Outsourcia, a annoncé la société marocaine dans un communiqué de presse publié le 28 mars.

Le spécialiste marocain des métiers de l’offshoring et des centres d’appels vient d’ouvrir son capital à un investisseur extérieur pour la première fois. Et le nouvel entrant dans le tour de table n’est autre qu’AfricInvest, l’un des leaders du capital-investissement sur le continent, basé à Tunis.

Cette prise de participation « minoritaire » dont le montant est confidentiel a été réalisée par le biais du fonds Maghreb Private Equity III d’AfricInvest. « AfricInvest est ravi d’avoir l’opportunité d’accompagner une équipe d’entrepreneurs visionnaires qui ont construit un groupe leader du secteur de l’outsourcing dans la région. Le marché européen de l’outsourcing possède encore un large potentiel de développement. En outre, l’Afrique subsaharienne, présente une opportunité effective pour Outsourcia, qui pourra s’appuyer sur l’infrastructure et l’expérience d’AfricInvest », a déclaré dans le communiqué de presse Brahim El Jaï, associé d’AfricInvest.

Des acquisitions futures

Depuis sa création en 2003, Outsourcia a financé son développement et sa croissance par le biais de ses fonds propres et en levant de la dette. Cette stratégie a permis de réaliser deux opérations de croissance externe (au Maroc et en France), ainsi que de s’implanter à Madagascar et au Niger.

Mais la société vise encore plus haut : « Nous souhaitons actuellement intensifier cette stratégie de croissance en réalisant d’autres acquisitions de plus grande envergure d’où la nécessité d’avoir recours à un fonds de capital développement. AfricInvest est un partenaire très bien implanté en Afrique qui devrait nous aider à intensifier notre présence après nos deux premières implantations à Madagascar et au Niger », a déclaré à Jeune Afrique Youssef Chraibi, PDG d’Outsourcia.

« En Afrique, notre premier objectif est d’intensifier notre présence à Madagascar afin d’intégrer rapidement le trio de tête. Nous étudions également des opportunité en Afrique de l’Est, afin d’augmenter notre offre anglophone. En Europe, nous envisageons une implantation sur le marché Espagnol dans un premier temps », poursuit le patron marocain.

En 2015, Outsourcia a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions de dirhams (13,4 millions d’euros) et emploie plus de 900 personnes sur neuf sites (4 à Casablanca et 1 à Tanger au Maroc, 2 en France, 1 à Madagascar et 1 au Niger).

AfricInvest – fondé en 1994 – dispose de plus d’un milliard de dollars sous gestion et a réalisé plus de 125 investissements dans une vingtaine de pays africains.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte