Agroalimentaire

Unilever inaugure son usine de fabrication de mayonnaise à Abidjan

En Côte d'Ivoire, Unilever vient d'ouvrir une usine de mayonnaise et veut aussi investir dans la culture de soja et de maïs dans le nord du pays.

En Côte d'Ivoire, Unilever vient d'ouvrir une usine de mayonnaise et veut aussi investir dans la culture de soja et de maïs dans le nord du pays. © DR

Unilever inaugure son usine de fabrication de mayonnaise à Abidjan. Le spécialiste anglo-hollandais des produits de consommation a lancé hier une usine de fabrication de mayonnaise, d’une capacité de 10 000 tonnes par an. Une réponse à la percée de Sipro-Chim dont la mayonnaise locale s’est imposée devant la marque locale Calvé d’Unilever.

Un an et demi après la pose de la première pierre, l’unité de production et d’emballage de mayonnaise d’Unilever à Abidjan a été officiellement inaugurée le 24 mars, en présence du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan et de Bruno Witvoet, président Afrique du groupe anglo-hollandais.

La nouvelle unité industrielle, située sur son site de Vridi près du port d’Abidjan, devrait permettre à Unilever de fabriquer jusqu’à 10 000 tonnes de mayonnaise de sa marque locale Calvé par an, alors que les 1 000 tonnes commercialisées aujourd’hui sont pour l’essentiel importées d’Europe.

Objectif de 100% d’approvisionnement local

Le projet a nécessité 6 milliards de F CFA d’investissement (9,1 millions d’euros). Pour rentabiliser le lancement de cette nouvelle unité industrielle, Unilever compte jouer sur la gamme fractionnée de conditionnements et des prix adaptés à différentes poches de la population. Les produits fabriqués iront de sachet de 20g, commercialisés à 50 F CFA, à des pots de 900 grammes, vendus à 2 400 F CFA.

Le groupe entend également différencier sa production grâce au caractère « durable » de ce projet industriel. En effet, cette nouvelle unité est intégrée dans un plan agro-industriel pluriannuel. En conformité avec une des ambitions affichées de Paul Polman, directeur général du groupe Unilever, la filiale ivoirienne entend assurer 100 % de son approvisionnement au niveau local.

À cette fin, Unilever prévoit premièrement d’investir dans la culture de soja et de maïs dans le nord du pays, afin de produire à l’horizon 2020 environ 15 000 tonnes de soja et 10 000 tonnes de maïs par an. À terme, Unilever a pour ambition de produire 8 000 tonnes d’huile de soja, 1 000 tonnes d’aliments pour les volailles et 300 tonnes de poudre d’œuf, dans le pays, en partenariat notamment avec le groupe agro-industriel RMG Côte d’Ivoire, ainsi que la fondation Clinton et près de 12 000 paysans.

La mayonnaise Calvé dépassée par Aromate

Unilever met donc les bouchées doubles alors que sa mayonnaise Calvé a été dépassée par celle produite par le groupe Sipro-Chim, Aromate, sur le marché des marques locales (8 % contre 15 % pour cette dernière). Unilever distribue en outre une marque internationale Amora qui s’octroie 10 % du marché.

Au premier semestre 2015 , Unilever Côte d’Ivoire a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 2,10 % à 31,27 milliards de F CFA (47,67 millions d’euros). Son chiffre d’affaires avait dégringolé de 147 à 117 millions de dollars (de 115 à 95 millions d’euros) entre 2012 et 2013. La maison mère a réalisé 53,2 milliards d’euros de vente à travers le monde en 2015, contre 48,4 milliards en 2014.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte