Télécoms

Quand le Togo s’efface de la Toile

Depuis dimanche, le réseau internet du Togo est confronté à de fortes perturbations, comme celui de beaucoup de pays voisins. Ce qui affecte l'activité économique.

La dépendance numérique est une réalité au Togo, comme partout en Afrique. « C’est un coup dur pour nous. Depuis lundi, j’ai dû fermer mes portes et envoyer mes employés en congés techniques en attendant que la situation devienne normale », confie Drissa Ismaël, un gérant de cybercafé.

Dans les rédactions des journaux de Lomé, la situation n’est pas aisée non plus. « Nous veillons et guettons des brèches de connexion pour effectuer nos recherches. Ça devient compliqué de respecter nos délais de parution. C’est quasiment impossible d’avoir accès par exemple à sa boîte mail », témoigne un journaliste.

Connexion « épileptique »

La panne a été provoquée par un bateau qui a jeté son ancre sur le câble à fibre optique passant à 16 km des côtes béninoises. Du coup, les internautes du Bénin, du Niger, une partie du Burkina Faso et du Nigeria souffrent également de problèmes de connexion.

Celle-ci est souvent « épileptique » dans la capitale togolaise, et quasiment inexistante à l’intérieur du pays. Selon Sam Bikassam, le directeur général de Togo Télécom, une équipe technique est à pied d’œuvre pour rétablir la connexion internet. « Mais cette situation va encore durer une dizaine de jours environ ». En attendant le retour à la normale, les internautes vont devoir compter sur des moyens de communication… plus traditionnels.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte