Défense

Rwanda : Emmanuel Karenzi Karake nommé conseiller de Paul Kagamé

Le lieutenant général rwandais Emmanuel Karenzi Karake. © JUSTIN TALLIS / AFP

La présidence de la République rwandaise a procédé le 22 mars à un remaniement partiel à la tête de l'appareil de défense et de renseignement.

Le brigadier général Joseph Nzabamwita, qui occupait depuis 2011 la fonction de porte-parole de l’armée, devient le nouveau patron des National Intelligence and Security Services (NISS), les services de renseignement militaires, dont il avait été précédemment le numéro 2 et où il remplace le lieutenant général Emmanuel Karenzi Karake (alias KK).

En 2015, ce dernier avait été brièvement empêché de quitter le territoire britannique en vertu du mandat d’arrêt émis contre lui et d’autres officiers rwandais par un magistrat espagnol dans une procédure visant des crimes commis au Rwanda et en RD-Congo – qui a depuis été close par un non-lieu.

Subtil jeu de chaises musicales

Ce vétéran de l’ex-Armée patriotique rwandaise (APR), la rébellion qui avait mis fin au génocide en juillet 1994, devient quant à lui le conseiller personnel du président Paul Kagame pour les affaires de défense et de sécurité. La fonction était jusque-là occupée par le lieutenant-colonel Patrick Karuretwa, qui voit officialiser sa nomination en tant secrétaire privé principal du chef de l’État, une fonction qu’il assumait de facto depuis deux ans.

Un subtil jeu de chaises musicales… où personne n’a perdu sa chaise.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte