Finance

Le Sénégal obtient 165 milliards de F CFA sur le marché de l’UEMOA

Des fonds qui seront alloués aux priorités de l'État en matière d'investissement public. Ici, le troisième tronçon de l'autoroute à péage de Dakar à Diamniadio. © Sylvain CHERKAOUI

L’État sénégalais cherchait 150 milliards de F CFA de sa première adjudication ciblée sur le marché des titres publics de l’UEMOA. Il en a finalement trouvé 165 milliards de F CFA.

Les 5 Spécialistes* en valeurs du Trésor (SVT) qui ont été autorisés à prendre part à l’opération étaient même parvenus à lever, le 21 mars, 214 milliards de F CFA. Mais le Sénégal en a finalement retenu 165 milliards de F CFA (251 millions d’euros).

« Pour ce type d’emprunt, les délais de mobilisation des fonds sont plus courts, cela se boucle en une semaine, dix jours, en général, explique Ndèye Fatou Sow Kane, responsable Marché de capitaux chez Impaxis Securities à Dakar. Il n’y a pas de publicité comme pour les autres emprunts par appel public à l’épargne où la période de souscription est plus longue (entre 3 semaines à un mois), afin de permettre à toutes les personnes physiques, morales, banques, entreprises… des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de souscrire ».

Pourquoi pareil engouement pour l’émission sénégalaise, qualité de la signature de l’État du Sénégal ou des SVT  ? « À mon avis, les deux, parce qu’en général, toutes les opérations de l’État du Sénégal sont en général sur-souscrites ; c’est un papier recherché dans la zone UEMOA », détaille Ndèye Fatou Sow Kane.

Investissements prioritaires

« Ce montant sera destiné au financement des investissements prioritaires annuels du pays », a expliqué à Jeune Afrique, Babacar Cissé directeur de la Dette publique du Sénégal au ministère de l’Économie et des Finances. Pour 2016, le montant prévisionnel du programme d’émission était arrêté à 630 milliards de F CFA (960 millions d’euros).

En ce qui concerne cette adjudication émise lundi, elle offre un taux d’intérêt de 5,9% pour une maturité de 7 ans. Sa particularité est qu’elle est uniquement réservée aux Spécialistes en valeurs du Trésor (SVT), depuis la réforme mise en œuvre par les 8 États membres de l’UEMOA, en vigueur depuis le 1er mars 2016.

*Ecobank, Bank of Africa, la Compagnie bancaire d’Afrique de l’Ouest (CBAO)-Attijariwafa Bank, la Banque internationale pour le commerce et l’industrie au Sénégal (Bicis), la Banque régionale des marchés (BRM) et le burkinabè Coris Bank.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte