Elections

Référendum au Sénégal : le « oui » l’emporte avec près de 63 % des voix, selon des résultats provisoires

Le président sénégalais Macky Sall, devant le Palais de l'Elysée, à Paris, le 6 juillet 2012.

Le président sénégalais Macky Sall, devant le Palais de l'Elysée, à Paris, le 6 juillet 2012. © Remy de la Mauviniere/AP/ SIPA

La réforme constitutionnelle soumise à référendum le 20 mars voit le Oui devancer le Non avec 62,7 % des suffrages, selon des chiffres officiels provisoires rendus publics mercredi. La participation, relativement faible, est de 38,26%.

Alors que les résultats officiels n’étaient pas encore connus, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Intérieur, avait tenu à livrer, mardi 22 mars, lors d’une conférence de presse à Dakar, « les tendances enregistrées par [ses] services » au vu des informations transmises à l’échelon départemental. « Aujourd’hui, le courant du Oui remporterait le scrutin autour de 62,9% », déclarait-il. Quant au taux de participation, il l’estimait à 40,42%.

Annoncés de manière informelle par le ministre de l’Intérieur, les résultats officiels du référendum constitutionnel du 20 mars ont été globalement confirmés par la Commission nationale de recensement des votes, mercredi 23 mars. En incluant le vote des Sénégalais de l’étranger, le Oui a recueilli 62,7% des suffrages. Le taux de participation, plus faible qu’annoncé initialement, se situe à 38,26%. Des résultats qui devront cependant être confirmés, in fine, par le Conseil constitutionnel.

Le Oui l’a emporté dans la plupart des fiefs respectifs des ténors du Front du Non

Pari gagné, donc, pour Macky Sall, même si cette victoire apparaît toutefois mitigée en raison du faible taux de participation et du score non négligeable du Front du Non…. Dès dimanche soir, un proche du président Macky Sall ne dissimulait pas sa satisfaction en découvrant les premières tendances de ce référendum atypique, qui avait pris des allures d’élection présidentielle anticipée. Car outre l’approbation du projet de révision constitutionnelle par une majorité de Sénégalais, le Oui l’a emporté dans la plupart des fiefs respectifs des ténors du Front du Non.

Les socialistes Khalifa Sall et Barthélémy Dias ont ainsi été désavoués dans leurs bastions dakarois ; Malick Gakou (le Grand Parti) n’est pas parvenu à imposer le Non à Guediawaye, dans la banlieue de la capitale ; si Idrissa Seck (Rewmi) a su maintenir son emprise sur la ville et sur le département de Thiès, la région, en revanche, bascule dans le camp du Oui ; Abdoulaye Baldé (UCS), le maire de Ziguinchor, perd du terrain dans la Casamance occidentale, dont les trois départements ont voté Oui ; dans le département de Podor, dont elle est maire, la « nonistes » socialiste Aïssata Tall Sall essuie un cuisant revers (11,39%) ; quant à Oumar Sarr (n° 2 du PDS), il voit le Oui l’emporter dans le département de Dagana (67,19%).

La fronde du pays mouride

La victoire du Oui, qui profite incontestablement à Macky Sall, est toutefois entachée par un taux de participation relativement faible, inférieure à 40%, et par le score malgré tout non négligeable des partisans du Non. À titre de comparaison, le précédent référendum constitutionnel, initié par Abdoulaye Wade en 2001, avait mobilisé 65,7% des électeurs inscrits et le Oui l’avait emporté à 94%. En décomptant les abstentionnistes, c’est donc en réalité 25% du corps électoral qui ont approuvé la réforme des institutions proposée en 2016.

Autre revers symbolique pour le chef de l’État, la fronde du pays mouride. Dans la ville sainte de Touba, le département de Mbacké et la région de Diourbel en général, le Non l’emporte nettement malgré les efforts déployés par le camp présidentiel pour susciter la bienveillance des dignitaires religieux envers le projet de réforme. Une tendance lourde au sujet de laquelle une source à la présidence de la République admet s’interroger.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte