Société

Le comédien Jean-Claude Van Damme mise sur les salles algériennes

Le comédien belge Jean-Claude Van Damme sera à l’affiche du prochain film du réalisateur algérien Zakaria Ramdane. Il travaille également avec ce dernier sur l’ouverture de nouvelles salles de sport.

Par
Mis à jour le 22 mars 2016 à 16:02

Jean-Claude Van Damme à l’affiche du cinéma et du sport algériens. © Wikimedia Commons/Georges Biard

Invité sur le plateau de l’émission télévisée française le Grand Journal le 12 mars, Jean-Claude Van Damme a déclaré vouloir « aider le cinéma algérien » mais aussi la jeunesse algérienne, en participant à l’ouverture de salles de karaté dans plusieurs villes du pays. Une information confirmée par le réalisateur Zakaria Ramdane, qui a accepté de nous en dire un peu plus à ce sujet.

« Algérie Pour Toujours 2-Protocole 33 »

Le réalisateur et une trentaine de techniciens se sont réunis cette semaine à Oran pour démarrer le tournage du prochain film d’action de Zakaria Ramdane Algérie Pour Toujours 2-Protocole 33.

Après son premier film Algérie pour toujours (2015), distribué dans plusieurs pays étrangers et dans lequel apparaissent l’ancien boxeur Mike Tyson, la chanteuse Lorie et l’acteur Smaïn, le réalisateur compte encore une fois mettre le cinéma algérien sur le devant de la scène.

Contacté par Jeune Afrique, il confirme la présence de Jean-Claude Van Damme dans le script. « J’ai contacté son agent à Paris. Jean-Claude Van Damme été intéressé et nous nous sommes rencontrés pour discuter du film. » Interrogé sur le rôle qui sera joué par l’acteur belge, Zakaria Ramdane nous explique qu’il s’agira « d’un rôle important, mais pas principal. Il ne sera pas trop dans l’action. »

Pour officialiser la nouvelle, une photo a été publiée sur les réseaux sociaux, réunissant le réalisateur, l’acteur et le caméraman français Jean-Baptiste Jay, qui a travaillé entre autres sur Intouchables, Captain America : First Avenger, Taken ou encore Lucy de Luc Besson.

Zakaria Ramdane avec Jean-Claude Van Damme et Jean-Baptiste Jay. © capture d’écran/Instagram/zakariaramdane

Zakaria Ramdane avec Jean-Claude Van Damme et Jean-Baptiste Jay. © capture d’écran/Instagram/zakariaramdane

Jean-Claude Van Damme se rendra en Algérie « un peu plus tard », la première partie du tournage étant consacré à des « grosses scènes de cascades » impliquant plusieurs voitures. Zakaria Ramdane nous a aussi révélé vouloir convaincre d’autres célébrités internationales de rejoindre l’aventure, tout en rappelant qu’il s’agit avant tout « d’un film algérien, tourné à 80% en Algérie, avec une grande majorité d’Algériens ».

Un projet de multiplexes

Une autres collaboration rapproche également Zakaria Ramdane et Jean-Claude Van Damme, animés tous deux par la même passion des arts martiaux. Ce dernier a en effet annoncé la semaine dernière sur Canal+ l’ouverture de salles de karaté « pour les jeunes Algériens, (qui sont) courageux et qui aiment l’action. »

À l’initiative de Zakaria Ramdane, ce projet s’inscrit dans l’ouverture de multiplexes dans plusieurs villes algériennes (Oran, Alger, Annaba). Ils comprendront des salles de cinéma, trop peu nombreuses dans le pays, des centres de fitness et des cours d’arts martiaux. Le réalisateur en est encore à peaufiner son idée avec des architectes, et espère que les travaux débuteront dans les mois qui viennent.

« Grâce à cette collaboration avec Jean-Claude Van Damme, nous voulons développer et moderniser les arts martiaux en Algérie, un sport déjà très populaire ici », a déclaré le réalisateur, ajoutant que l’acteur interviendra probablement pour faire quelques démonstrations, mais que sa participation se fera surtout à distance, avec l’élaboration par exemple de cours filmés, de programmes de nutrition et d’hygiène de vie.