BTP & Infrastructures

Mauritanie : Azalaï ouvre les portes de son nouvel hôtel à Nouakchott

Azalaï était présent au Bénin, au Burkina, en Guinée Bissau et au Mali.

Azalaï était présent au Bénin, au Burkina, en Guinée Bissau et au Mali. © Photo de Renaud Van Der Meeren pour les Éditions du Jaguar

Un hôtel de 4 étoiles qui marque l’arrivée du groupe malien Azalaï Hôtels en Mauritanie, avant la prochaine ouverture du « vaisseau amiral » du groupe hôtelier malien à Abidjan.

Le 17 mars au soir, à Nouakchott, Azalaï Hôtels a officiellement ouvert les portes de son nouvel hôtel en Mauritanie, Azalaï Marhaba, un hôtel de 4 étoiles annoncé en octobre 2013 situé à proximité de l’aéroport international qui marque l’arrivée du groupe malien en Mauritanie.

Le nouveau palace, dont le coût de construction s’élève à 8 millions d’euros, compte 64 chambres — prochainement 70 autres ouvriront — et un grand jardin à même de recevoir un millier de personnes. C’est le septième établissement du groupe de Mossadeck Bally, qui était présent lors de l’inauguration à Nouakchott, par ailleurs implanté au Mali, au Bénin, au Burkina Faso et en Guinée-Bissau. Il aura face à lui sur le même segment de marché l’hôtel MauriCenter, le Wissal ou l’Hôtel Tfeïla, qui ont tous pignon sur rue dans la capitale mauritanienne.

Abidjan, Dakar, Niamey et Conakry parmi les prochaines ouvertures attendues

Une autre ouverture doit intervenir en 2016 à Abidjan dans ce qui constituerait « le vaisseau Amiral du groupe avec ses 202 chambres reparties sur 13 étages et un investissement total de 19 milliards de francs CFA », selon les propres termes de Mossadeck Bally. Suivront, ensuite, les hôtels Azalaï de Dakar (Sénégal), Niamey (Niger) et Conakry (Guinée).

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte