BTP & Infrastructures

Lafarge et Holcim fusionnent au Maroc et ciblent l’Afrique francophone

Usine du cimentier Lafarge au Maroc.

Usine du cimentier Lafarge au Maroc. © www.lafarge.ma

La fusion de Lafarge Ciments et Holcim Maroc, consécutive à celle de leurs maisons-mères, s'accompagne du lancement de LH Maroc Afrique, dédiée aux projets en Afrique subsaharienne francophone.

Lafarge Ciments et Holcim Maroc fusionnent pour créer LafargeHolcim Maroc. Cette opération est l’une des dernières étapes de la fusion enclenchée en avril 2014 et officialisée en septembre 2015 entre leurs deux maisons mères, le français Lafarge et le suisse Holcim.

Cette fusion se fera via une absorption de Holcim Maroc par Lafarge Ciments, sur la base de 1,20 action Lafarge Ciments pour 1 action Holcim Maroc.

À l’issue de cette fusion, le holding royal SNI et le groupe LafargeHolcim détiendront ensemble 64,7 % de LafargeHolcim Maroc, à travers leur co-entreprise Lafarge Maroc (qu’ils détiennent à égalité). Cette opération sera concrétisée au 3e trimestre 2016.

« Le chiffre d’affaires (pro forma 2015) combiné des deux sociétés représentera plus de 8 milliards de dirhams [727 millions d’euros]. LafargeHolcim Maroc restera coté en Bourse et constituera la première capitalisation boursière industrielle de la Bourse de Casablanca et le deuxième groupe cimentier coté en Afrique », se sont félicités les deux partenaires dans un communiqué.

Avant la suspension de leur cotation, ce jeudi, les capitalisations boursières de Lafarge Ciments et Holcim Maroc atteignaient respectivement 29,17 milliards de dirhams et 9 milliards de dirhams. Leurs chiffres d’affaires étaient de 4,93 milliards de dirhams et 3,29 milliards de dirhams en 2014.

Hub dédié à l’Afrique subsaharienne francophone

Parallèlement à cette fusion, SNI et LafargeHolcim ont annoncé le lancement de LH Maroc Afrique, une filiale à 100 % de Lafarge Maroc dédiée à la production de ciment et de clinker dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Mauritanie, RD Congo, Congo-Brazzaville et Sénégal.

Avec LH Maroc Afrique, le holding royal et le cimentier « font du Maroc un hub régional au service du développement des économies de pays d’Afrique subsaharienne francophone ».

La création de ce hub n’est pas sans rappeler le lancement de Lafarge Africa en 2014. Basée à Lagos, cette structure regroupe les activités du cimentier en Afrique du Sud et au Nigeria.

Quatre entités nigérianes détenues directement ou indirectement par Lafarge ont été intégrées dans cette structure (Wapco,Atlas, Unicem etAshaka Cement) ainsi que 100 % de Lafarge South Africa Holdings ; donnant ainsi naissance à un géant africain du ciment (1,3 milliard de dollars de revenus en 2014) plus centré sur la zone Afrique anglophone et capable de faire face au nigerian Dangote Cement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte