Agroalimentaire

Engrais : Aliko Dangote et le marocain OCP se rapprochent

Aliko Dangote, patron du groupe du même nom, a une fortune estimée à plus de 15 milliards de dollars.

Aliko Dangote, patron du groupe du même nom, a une fortune estimée à plus de 15 milliards de dollars. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Le magnat nigérian Aliko Dangote, présent dans l’agro-industrie et le ciment notamment, négocie avec le géant marocain pour la fourniture en phosphates d’une nouvelle usine d’engrais.

Le producteur de phosphates marocain OCP et le milliardaire Aliko Dangote mènent des négociations pour la signature d’un contrat d’approvisionnement pour une usine de fabrication d’engrais au Nigeria.

Le 7 mars dernier, le patron nigérian avait indiqué à Reuters être proche de la conclusion d’un accord avec un groupe marocain, dont l’identité n’avait pas été révélée, pour l’approvisionnement de cette unité industrielle, dont le démarrage est prévu en 2018.

Selon les informations parues dans la presse nigériane et confirmées par Jeune Afrique auprès d’OCP, c’est bel et bien avec le géant marocain des phosphates (4,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014) que ces négociations sont menées.

Grands projets d’expansion

Le rapprochement entre Aliko Dangote (dont la fortune est estimée à plus de 15 milliards de dollars) et le premier producteur africain de phosphates constitue une alliance inédite, qui devrait marquer le secteur agro-industriel en Afrique.

Dangote et OCP nourrissent en effet de grandes projets de développement à travers le continent.

L’usine d’engrais de Dangote, que devrait alimenter le phosphate d’OCP, fait partie d’un vaste projet industriel d’un coût de 9 milliards de dollars, et qui inclut également la construction d’une raffinerie de pétrole.

Le groupe nigérian, présent dans la fabrication de sucre, de pâte, de farine et de ciment, a annoncé de nombreux projets d’investissement dans la canne à sucre, les tomates et le riz – dont Dangote Group compte produire un million de tonnes d’ici à cinq ans.

Encourage l’usage des engrais

Pour OCP, ce rapprochement avec Dangote s’inscrit dans un plus large projet de développement au sud du Sahara.

Le groupe marocain veut encourager l’usage des engrais au sud du Sahara, actuellement dix fois inférieur au niveau jugé nécessaire (100 kg par hectare de terre arable) pour doper la production agricole.

OCP, dont la région représente 22 % des ventes d’engrais, a lancé fin février une filiale entièrement dévolue à l’Afrique subsaharienne.

Début février, le groupe a inauguré l’Africa Fertilizer Complex, une nouvelle usine d’OCP qui doit permettre de réserver une capacité de production de 1 million de tonnes d’engrais par an au continent.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte