Politique

Présidentielle au Bénin : et si on parlait de création d’emplois ?

La présidentielle au Bénin vue par KAM. © KAM / J.A.

La création d'emploi est-il un enjeu majeur de la campagne présidentielle au Bénin ? C'en est un, en tout cas, pour les électeurs...

Le Bénin, pays pionnier de la démocratie en Afrique francophone, se dirige vers le second tour d’une élection présidentielle exemplaire qui s’est jusqu’à présent déroulée dans le calme et dans de bonnes conditions, hormis quelques incidents mineurs liés aux cartes électorales. Les chiffres validés par la Cour constitutionnelle conduisent à l’affrontement au second tour, le 20 mars prochain, de l’ancien financier et Premier ministre éclair Lionel Zinsou (27,11 % des suffrages) et de l’homme d’affaires Patrice Talon (23,52% des voix).

Cette absence d’hommes politiques du sérail dans la dernière ligne droite – le troisième du premier tour étant Sébastien Ajavon (22,07%), un richissime entrepreneur – démontre la rupture entre la classe politique et les électeurs béninois. Une déception qui s’explique notamment par une absence de perspectives liée à un déficit de création d’emplois.

Le prochain président aura donc la lourde tâche de renforcer le tissu de petites et moyennes entreprises génératrices d’emplois pour tous et particulièrement à destination des jeunes. Un défi d’autant plus important que le pays demeure économiquement dépendant de son voisin géant, le Nigeria, régulièrement touché par les attentats jihadistes de Boko Haram.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte