Économie

Centrafrique : premiers signes d’une reprise économique selon la BEAC

L’économie centrafricaine a cru de 4,9% en 2015 selon un chiffre annoncé par le vice-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BCEAC) mardi à la radio centrafricaine, rapporte Reuters le lendemain. Si le chiffre se confirme, ce serait son plus haut depuis 2004.

Par
Mis à jour le 17 mars 2016 à 09:12

Des commerçants et voyageurs s’apprêtent à quitter la quartier de Ouango pour rejoindre leur village le 20 mars 2014. © Photo de Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

L’économie centrafricaine, après s’être effondrée de -36 % en 2013 dans le sillage de la chute de l’ancien président François Bozizé en mars de cette année et du conflit qui s’en est suivi, montre des premiers signes de reprises.

Le vice-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale, Mahmat Ahmed Tahir Nguilin dans une intervention radiophonique reprise par Reuters, indique que la croissance du PIB centrafricain a cru de +4,9 % en 2015, après s’être stabilisé en 2014 à +1 % en 2014. « Tous les secteurs de l’économie ont repris », a-t-il indiqué, sans toutefois détailler leur contribution respective à cette relance. Mahmat Ahmed Tahir Nguilin était présent à Bangui mercredi où il a été décoré par la présidente sortante Catherine Samba-Panza, moins d’un mois avant la fin de son mandat, a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

Contactée par Jeune Afrique, la direction de la BEAC à Bangui n’a pas pu être jointe pour préciser les ressorts de la reprise économique. Le PIB de la République centrafricaine s’établissait à 1,7 milliard de dollars en 2014, selon un chiffre de la Banque mondiale.