Sécurité
Un soldat ivoirien sur la plage de Grand Bassam après l’attaque.

Cet article est issu du dossier

Attentat de Grand-Bassam : après le choc

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : l’attentat de Grand-Bassam a majoritairement frappé des Ivoiriens

Mis à jour le 16 mars 2016 à 12:58

Une balle dans une des portes vitrées du restaurant l’Étoile du Sud à Grand-Bassam. © Carley Petesch/AP/SIPA

L’attaque terroriste, le 13 mars, contre plusieurs hôtels de Grand-Bassam aura coûté la vie à dix Ivoiriens dont sept civils.

Selon le bilan officiel communiqué par les autorités ivoiriennes, 18 personnes ont péri lors de l’attentat du 13 mars sur la plage de Grand-Bassam. Parmi elles figurent 15 civils (sept Ivoiriens, quatre Français, un Nigérian, un Libanais, une Allemande et une Macédonienne) et 3 membres des forces spéciales ivoiriennes. Leur identité a été communiquée lundi 15 mars par les autorités.

Dix Ivoiriens dont sept civils

Salimata Traoré, femme de 23 ans.

Carole Kouma Abenan, femme de 24 ans.

Émile Djo Bi Djo, homme de 26 ans.

Sidney Arthur Aka Ehui, homme de 33 ans.

Souleymane Bakayoko, homme de 22 ans.

Ousmane Sangaré, homme de 16 ans.

Oumar Diarrassouba, homme de 23 ans.

Abassi Ouattara Moussa (Forces spéciales ivoiriennes).

Gervais Kouadio N’Guessan (Forces spéciales ivoiriennes).

Ahmed Diomandé (Forces spéciales ivoiriennes).

Un Nigérian

Adekunle Sarikou, homme de 25 ans.

Quatre Français

Jean-Edouard Charpentier, homme de 78 ans.

Frédéric Lambert, homme de 63 ans.

Jean-Pierre Arnaud, homme de 75 ans.

Franck Hamel, homme de 53 ans.

Une Macédonienne 

Anita Andree Uska, femme.

Une Allemande

Erinke Grohs, femme de 52 ans.

Un Libanais

Ayek Toufic, homme de 54 ans.

Par ailleurs, trois terroristes ont été abattus, a affirmé le ministre de l’Intérieur Ahmed Bakayoko, alors qu’un premier chiffre de six assaillants avait été communiqué auparavant. L’incertitude demeure donc sur l’identité de ces trois victimes pas encore comptabilisées dans le bilan officiel.