Banque

Le groupe panafricain Ecobank craint un résultat 2015 « très inférieur aux prévisions »

Vue d'une agence d'Ecobank à Abidjan.

Vue d'une agence d'Ecobank à Abidjan. © Olivier pour Jeune Afrique

Ecobank a émis ce mardi un avertissement sur ses résultats 2015, qui devraient être en dessous des attentes, en raison de conditions macroéconomiques difficiles et d’importantes provisions sur ses créances constituées au dernier trimestre de l’année dernière.

Les résultats 2015 du groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI) devraient être « très inférieurs aux prévisions », a averti le groupe panafricain dans un communiqué publié le 15 mars.

Le groupe panafricain, qui anticipe des résultats au titre de l’exercice 2015 « inférieurs à ceux publiés à fin septembre 2015 », n’a pas donné pour l’instant davantage de détails chiffrés.

En septembre dernier, ETI indiquait un produit net bancaire de 1,598 milliard de dollars sur neuf mois, en recul de -3 % par rapport à celui enregistré entre janvier et septembre 2014, pour un résultat net de 305,67 millions de dollars (-5 %). Des résultats fortement marqués par la chute du naira face au dollar américain : exprimés en francs CFA et en nairas, ces indicateurs étaient en hausse de +17 % et +15 % respectivement.

Selon ETI, la contre-performance attendue sur l’ensemble de l’année écoulée est due en partie aux « défis macro-économiques (baisse des cours du pétrole, dépréciation des monnaies, contraintes fiscales et monétaires), auxquels sont confrontés la plupart des économies africaines […] qui ont négativement affecté les prévisions de croissance des revenus de l’exercice 2015 qui seront en deçà des objectifs fixés ».

Autre facteur explicatif, les « importantes provisions sur le portefeuille de créances […] constituées au dernier trimestre 2015 », indique le groupe panafricain, sans plus de précisions.

ETI doit publier les résultats financiers audités de l’exercice 2015 en avril prochain.

Hausse du coût du risque

Il faut noter que les résultats publiés en septembre dernier indiquaient déjà une forte hausse (+ 22 %) du coût du risque, passé à 175,43 millions de dollars sur la période janvier-septembre 2015, contre 143,66 millions de dollars sur la période janvier-septembre 2014. Exprimée en F CFA, cette hausse était encore plus forte + 48 % à 38,16 milliards de F CFA.

Ecobank Transnational Incorporated avait enregistré une année 2014 particulièrement féconde, avec un produit net bancaire de 2,28 milliards de dollars (+14 %), pour un résultat net de 394,77 millions de dollars (+167 %).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte