Sécurité

[En chiffres] Grand-Bassam, Ouagadougou, Bamako : quand Aqmi et al-Mourabitoune frappent l’Afrique de l’Ouest

Le corps d'une victime sur la plage à Grand Bassam, après l'attentat qui a fait 16 morts, le 13 mars 2016. © Christin Roby /AP/SIPA

Avec l’attaque de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, Aqmi confirme une nouvelle fois la stratégie des jihadistes en Afrique : viser les endroits cosmopolites pour obtenir le plus grand retentissement possible. Avec son allié al-Mourabitoune, le groupe terroriste a perpétré quatre attaques contre des civils en un peu plus d’un an en Afrique de l’Ouest.

Il y a quasiment une année jour pour jour, la capitale malienne était frappée en plein cœur par l’attaque du restaurant La Terrasse, très fréquenté des expatriés. À la baguette : le groupe al-Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar. Le bilan : cinq morts, dont trois Maliens. Son avantage : toucher à la fois les étrangers et les locaux. C’était le premier épisode d’une série macabre.

Depuis, al-Mourabitoune a utilisé à plusieurs reprises le même mode opératoire.  Le 20 novembre 2015, à Bamako encore, le groupe attaquait et opérait une prise d’otages à l’hôtel Radisson. Le 15 janvier 2016, à Ouagadougou, il frappait en collaboration avec Aqmi le centre de Ouagadougou. Il y a un peu plus de 24 heures enfin, le duo frappait la Côte d’Ivoire pour la première fois, à Grand-Bassam.

Chaque fois, un commando de quelques hommes, deux à trois personnes, s’attaque à un lieu emblématique. Fréquenté par les expatriés, l’endroit est en général également couru des locaux, plutôt aisés, et de nombreuses personnes y travaillent. Le commando est généralement tué dans l’attaque, non sans avoir emporté avec lui le plus de victimes possibles, suite à un assaut des forces de l’ordre qui peut durer de nombreuses heures. Un effet médiatique et psychologique garanti.

 

Actions majeures perpétrées contre des civils par Aqmi et al-Mourabitoune en Afrique de l’Ouest depuis un an

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte