Entreprises & marchés

Jovago signe un partenariat avec AccorHotels

Hôtel Ibis dans la ville de Lomé. © Jacques TORREGANO pour Jeune Afrique

À partir du 14 mars, une partie des hôtels africains du groupe français seront référencés par la filiale d’Africa Internet group (AIG) spécialisée dans la réservation en ligne.

Premier portail de réservation d’hôtels d’Afrique, Jovago a signé le 25 février un partenariat avec le groupe AccorHotels. Depuis le 14 mars, 30 établissements du groupe français, implantés dans 13 pays, ont été ajoutés aux 25 000 hôtels déjà référencés sur le site de la filiale d’Africa Internet Group (AIG). Dans un deuxième temps, le service sera progressivement étendu à l’ensemble des hôtels africains du groupe AccorHotels.

« Nouer ce partenariat a pris un an. Il a fallu contourner de nombreuses contraintes techniques pour interconnecter Jovago aux plateformes d’AccorHotels, mais aussi expliquer la pertinence de notre modèle à des interlocuteurs plus habitués aux marchés européens et américains. Environ 80 % de nos clients règlent leurs chambres sur place car l’usage de la carte bancaire est encore peu développé sur le continent contrairement aux économies matures », détaille Paul Midy, directeur général de Jovago.

AccorHotels s’en remet à Jovago après avoir ouvert sa propre plateforme de réservation

Signé par Souleymane Khol, directeur Afrique d’AccorHotels, le partenariat avec Jovago met en lumière l’importance prise par le continent dans la stratégie du groupe français. « Ce partenariat avec Jovago constitue un accélérateur dans la mise en place de notre stratégie de distribution », explique Souleymane Khol.

Jusqu’à présent, ce dernier avait plutôt opté pour la confrontation avec les sites de réservation en ligne, en ouvrant sa propre plateforme de réservation. « Nous avons intérêt à nous réveiller, car les Booking, Expedia et autres Kayak sont en train de prendre une partie de notre valeur ajoutée, donc une partie de notre marge », expliquait mi-2015 Sébastien Bazin, PDG du groupe hôtelier, à nos confrères du Monde.

À  l’initiative de son patron, AccorHotels s’était aussi associé quelques mois plus tôt aux syndicats hôteliers français pour contester, avec succès, plusieurs des clauses imposées par Booking.com, notamment celle obligeant les établissements à réserver leurs meilleurs tarifs au site de réservation en ligne.

Après AccorHotels, Radisson Blu et Marriott ?

“Nous n’avons pas ce type de clause dans nos contrats. Nous leur offrons un partenariat gagnant-gagnant”, précise Paul Midy, qui a cependant refusé de divulguer les détails financiers de l’accord. Selon nos informations, la commission prise par Jovago représente en général 25 % du prix de la chambre. Si ce partenariat est une première pour Jovago, son jeune patron envisage déjà de le dupliquer à d’autres chaines hôtelières, comme Radisson Blu ou Marriott en plein développement sur le continent.

En 2015, Jovago, qui ne communique pas le nombre de nuits réservées via son site, indique avoir multiplié son activité par dix. Pour poursuivre son développement, le site, qui travaille dans 40 pays à travers une douzaine de bureaux locaux, pourra profiter de la levée de fonds de 300 millions d’euros que vient d’effectuer AIG auprès d’investisseurs comme Goldman Sachs et AXA.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte