Économie

MTN changera de PDG en 2011

Phuthuma Nhleko, PDG du groupe sud-africain MTN (présent dans 21 pays dont 16 africains), l’a annoncé le 1er mars : il quittera ses fonctions en mars 2011.

Par
Mis à jour le 9 mars 2010 à 17:29

mtn phuthuma nhleko

Depuis huit ans, Phuthuma Nhleko a mené l’expansion internationale du groupe. © D.R

 

Phuthuma Nhleko, PDG du groupe sud-africain MTN (présent dans 21 pays dont 16 africains), l’a annoncé le 1er mars : il quittera ses fonctions en mars 2011. À 49 ans, celui qui restera le maître d’œuvre de l’expansion à l’international de MTN depuis huit ans, partira peut-être sur un dernier coup : « Qui sait ce qui peut arriver avant la fin de cette année ? » a-t-il déclaré dans la foulée. Coïncidence calendaire : moins d’un mois auparavant, le patron de Zain, Saad al-Barrak, avec qui Nhleko a tenté par deux fois de s’allier pour donner naissance au troisième groupe mondial de téléphonie mobile en termes d’abonnés, a été débarqué par ses actionnaires. L’annonce précoce de ce changement a permis de préserver les marchés financiers, qui n’aiment pas les surprises.

Si Nhleko pense assurément « rester dans les affaires d’une manière ou d’une autre », le mystère reste entier sur le dauphin. « MTN a su développer un éventail de talents managériaux », selon Guy Zibi, patron du cabinet de conseil AfricaNext. Mais, pour mémoire, Phuthuma a été chassé dans une banque d’investissement. « Le conseil d’administration considérera aussi bien les candidatures internes qu’externes », a précisé simplement Nhleko. MTN, plus grosse capitalisation boursière des télécoms en Afrique (27 milliards de dollars), publiera ses résultats pour l’exercice 2009 le 20 mars. Avec, a priori, une croissance du chiffre d’affaires de l’ordre de 20 % (15 à 16 milliards de dollars), « supérieure à celle des autres opérateurs panafricains », souligne Guy Zibi. L’ère Phuthuma fut celle de l’expansion géographique. MTN doit passer à une nouvelle phase : pénétrer de nouveaux segments de marché, notamment dans l’internet et les services aux entreprises. À nouvelle stratégie, nouvel homme…