Télécoms

Télécoms : IHS prend le contrôle de 1 200 tours au Nigeria

Tours de télécommunications, dont IHS, un des concurrents de HTA, gère 23 000 unités en Afrique.

Tours de télécommunications, dont IHS, un des concurrents de HTA, gère 23 000 unités en Afrique. © IHS

L’opérateur de tours de télécommunication IHS rachète Helios Towers Nigeria et ses 1 211 tours de télécommunications, annoncent les deux entreprises ce jeudi 10 mars.

IHS, le gestionnaire panafricain de tours de télécommunications, annonce un accord le 10 mars pour la reprise des 1 211 tours de télécommunications de Helios Towers Nigeria Limited (HTN).

L’opérateur de tours télécoms rachète, pour un montant qui n’est pas rendu public, la totalité des parts de Helios Towers Nigeria Limited auprès de ses actionnaires actuels : la société d’investissement Helios Investment Partners, la société d’investissement sud-africaine Pembani Group, la banque nigériane First City Monument Bank ainsi que de « plusieurs actionnaires minoritaires » dont l’identité n’a pas été dévoilée.

« Au terme de la transaction [dont la clôture est attendue au deuxième trimestre 2016],  IHS aura le contrôle complet de la gestion du parc et commercialisera des services de tower sharing (« partage de tours ») aux opérateurs de téléphonie mobile et aux fournisseurs d’accès à internet », a indiqué dans un communiqué Issam Darwish, le directeur exécutif d’IHS. Les tours de HTN seront intégrées au réseau d’IHS.

Basé à Londres, IHS gère actuellement un parc de 23 300 tours dans cinq pays africains (Côte d’Ivoire, Nigeria, Cameroun, Rwanda et Zambie).

Nigeria, premier marché

Par cette acquisition IHS agrandit encore la voilure au Nigéria, son principal marché africain (15 754 tours africaines) sur lequel la demande en data et l’usage grandissant des smartphones offre un potentiel de 40 000 tours supplémentaires, selon une estimation de l’opérateur britannique.

Au Nigeria, la filiale locale de l’opérateur émirati Etisalat avait vendu 2 136 de ses tours télécoms au groupe IHS en août 2014. Un mois plus tard, c’était au tour de l’opérateur sud-africain MTN de confier le management de 9 000 de tours de télécommunications à IHS au Nigeria.

Une expansion panafricaine de son parc de tours qui a un coût. Pour ce faire, IHS a annoncé en novembre 2014 une augmentation de capital de deux milliards de dollars, réalisée notamment auprès de la société d’investissement cotée française Wendel ainsi que de plusieurs investisseurs familiaux américains et européens, dont la famille Peugeot.

Le capital-investisseur Emerging Capital Partners (ECP) et la Société financière internationale (IFC – Groupe Banque mondiale), sont également actionnaires de IHS.

En 2013, les opérateurs de téléphonie mobile présents en Afrique disposaient d’environ 75 000 tours, dont la moitié détenue par MTN, Airtel, Orange, Vodafone et Etisalat — ces derniers préférant de plus en plus passer la main à des gestionnaires tiers qui mutualisent les coûts de construction et gestion des risques (sécurité et approvisionnement électrique). Selon les analystes du secteurs, il faudrait doubler le nombre de tours en Afrique, à moyen terme, pour répondre à la croissance de la demande.

Un exercice 2014 « époustouflant »

Helios Towers Nigeria a réalisé un chiffre d’affaires de 78 millions de dollars en 2014 en hausse par rapport aux 69 millions de dollars comptabilisés en 2013. La marge opérationnelle s’établissait à 14,9 millions de dollars, stable sur un an (14,2 millions de dollars fin 2013).

Bien qu’elles aient toutes deux été impulsées par le capital-investisseur Helios Investment Partners, Helios Towers Nigeria est une compagnie distincte d’Helios Towers Africa (HTA) qui gère environ 5 000 tours télécoms à travers le continent, au Ghana, en Tanzanie, en RDC et au Congo-Brazzaville.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte