Mines

Burkina Faso : Endeavour acquiert la mine d’or de Karma

L'usine de la mine de Youga est cédée par Endeavour. © Endeavour

Le groupe minier Endeavour Mining prend le contrôle du canadien True Gold Mining, qui détient la mine de Karma au nord du Burkina Faso. Et annonce au passage avoir cédé sa mine en fin de vie de Youga, au sud, reprise par le turc MNG Gold.

Neil Woodyer, le PDG d’Endeavour Mining l’avait indiqué à Jeune Afrique en marge de Mining Indaba : la junior minière (basée historiquement au Canada mais immatriculée aux Îles Caïmans) était à la recherche de nouvelles acquisitions tout particulièrement en Afrique de l’Ouest, pour tirer au mieux parti de gisements potentiellement bradés par de plus petites compagnies ne pouvant plus tenir choc de la baisse des cours.

Une stratégie qui vient de trouver sa première matérialisation. Endeavour Mining annonce avoir trouvé un accord le 4 mars lui permettant d’acquérir la totalité du capital du canadien True Gold Mining Inc. qui est détenteur d’une participation de 90 % dans la mine d’or de Karma au nord du Burkina Faso — les 10% restants revenant à l’État.

L’acquisition est réalisée intégralement par échange d’actions : chaque action de True Gold étant valorisée à 4,4 % de la valeur d’une action d’Endeavour Mining, soit environ 0,57 dollar canadien (0,39 euro) par action de True Gold. « C’est une prime à l’achat de +43,4 % pour les actionnaires de True Gold », selon un chiffre communiqué par Endeavour Mining. Au total, la transaction représente une valeur de 226 millions de dollars canadiens, au cours de l’action Endeavour Mining à la Bourse de Toronto la veille de l’annonce de cet accord.

La clôture de l’opération est attendue en avril 2016. Elle est encore soumise à l’aval des conseils d’administration des deux sociétés.

La Mancha Holding exerce son droit de non-dilution

Endeavour Mining justifie cette opération par un prix attractif et par la rapidité de mise en production. « Le début de la production d’or est attendue pour mars ou avril 2016 », indique Endeavour Mining. Environ 110 000 à 120 000 onces d’or doivent en sortir par an durant les cinq premières années d’exploitation, sur une durée de vie de la mine de 8,5 ans.

À la même occasion, La Mancha Holding, la société d’investissement aurifère détenue par le milliardaire égyptien Naguib Sawiris avec laquelle Endeavour avait passé un partenariat capitalistique lui octroyant 30% de son capital, exerce un droit de non-dilution de sa participation qui l’amènera à injecter 82,6 millions de dollars canadiens supplémentaires au capital. Après l’exercice de ce droit, les actionnaires de True Gold seront actionnaires à 20,9 % d’Endeavour.

L’accord prévoit, enfin, qu’Endeavour Mining fournira un prêt-relais de 15 millions de dollars américains à True Gold Mining pour s’assurer que la construction de la mine de Karma sera financée jusqu’à son terme – celle-ci avait été détruite en janvier 2015 par des riverains inquiets des impacts sur des sites sacrés.

Cession de Youga

La réorganisation des opérations burkinabè d’Endeavour Mining, qui début 2015 s’était vu octroyer par le gouvernement de transition du Burkina un permis d’exploration au sud-ouest à Houndé (23 kilomètres carrés), ne s’arrête pas là.

Endeavour Mining annonce également avoir cédé le site de Youga (sud-est) au Turc MNG Gold. « Ce dernier pourra utiliser l’usine de Youga pour un autre gisement situé à une centaine de kilomètres », indique Martino De Ciccio, vice-président en charge de la stratégie et des relations aux investisseurs chez Endeavour Mining. La production de cette dernière est attendue à 45 000 onces en 2016, après avoir produit 68 407 onces en 2015 et 76 651 onces en 2014. « Sa durée de vie est encore d’un an et demi », dit Martino De Ciccio. Prix de la cession : 20 millions de dollars.

Après cette réorganisation, les perspectives de production totales d’Endeavour atteignent 535 000 à 560 000 onces en 2016 — en-deçà de la fourchette de 575 000 à 600 000 onces mise en avant à Mining Indaba. Endeavour est actif au Mali (mine de Tabakoto), en Côte d’Ivoire (mines d’Ity et d’Agbaou) et au Ghana (mine de Nzema). La construction de la mine de Houndé au Burkina Faso est prévue en 2016.

En 2015, Endeavour Mining a réalisé un chiffre d’affaires de 601 millions de dollars américains, en hausse par rapport aux 584 millions de dollars comptabilisés au terme de l’exercice 2014. Après une perte nette de 328 millions de dollars fin 2014, Endeavour Mining a ramené son entreprise dans le vert, avec un bénéfice de 36 millions de dollars.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte