Mines

RDC : deux morts et cinq disparus dans une mine du Katanga, annonce Glencore

Le programme d'assèchement du site KOV, lancé en 2007, vise à extraire environ 10-12 millions de mètres cube d'eau. © Katanga Mining Limited

Deux personnes sont mortes à la suite d'un accident géotechnique survenu dans une mine de cuivre et de cobalt en RDC, a annoncé mardi le propriétaire suisse Glencore.

« Nous avons le profond regret d’annoncer que 2 corps ont été découverts et que les recherches continuent pour 5 personnes manquant à l’appel », a indiqué le géant suisse dans un communiqué. Cinq ouvriers, impliqués dans des opérations d’assèchement d’un site minier de sa filiale Katanga Mining Limited, sont toujours portés disparus.

Selon Glencore, cet incident fait suite à une « défaillance géotechnique » survenue à 6h00 ce 08 mars près du site minier à ciel ouvert KOV. « Katanga [Mining Limited] a mobilisé son équipe de recherche et de sauvetage et le processus de localisation du personnel disparu est en cours, ainsi qu’une évaluation des dommages […] de l’infrastructure concernée. Les familles des travailleurs portés disparus sont en train d’être contactées et recevront un soutien complet », a annoncé dans son communiqué le géant suisse, qui a indiqué que « toutes les autorités compétentes ont été informées » et que sa filiale « travaille en étroite collaboration avec elles ».

Inondation

Le programme d’assèchement du site KOV, lancé en 2007, vise à extraire environ 10 à 12 millions de mètres cube d’eau qui se sont introduits dans la mine à la suite de l’arrêt des activités en 2000. Environ 2,2 millions de tonnes de cuivre et près de 200 000 tonnes de cobalt avaient été extraites de ce site de 1960 à 2000.

Katanga Mining Limited est actif dans la production de cuivre et de cobalt en RDC. L’entreprise, créée en 1997, est cotée à la Bourse de Toronto. La filiale de Glencore, qui a suspendu une grande partie de ses opérations en 2015, a produit 225 000 tonnes de cuivre et de cobalt en 2015, pour un chiffre d’affaires de 670 millions de dollars.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte