Elections

Présidentielle au Bénin : Lionel Zinsou et Patrice Talon en tête, selon les premières tendances

Une Béninoise vote à Seme Podji, dimanche 6 mars 2016.

Une Béninoise vote à Seme Podji, dimanche 6 mars 2016. © Virgile Ahissou / AP / SIPA

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a annoncé dans la nuit de lundi à mardi les grandes tendances du 1er tour de la présidentielle du 6 mars.

La Cena s’est exprimé et la pluie est tombée. Il est 4 heures du matin, ce mardi 8 mars, quand les membres de la Commission électorale nationale autonome font, enfin, leur apparition pour annoncer les grandes tendances du premier tour de l’élection présidentielle qui s’est déroulé dimanche au Bénin. Quelques minutes plus tard, une pluie fine venait nettoyer Cotonou.

Ces grandes tendances, qui correspondent aux résultats compilés par la Cena sur l’ensemble du territoire mais sans la diaspora, donnent Lionel Zinsou en tête avec 28,44 % des suffrages, devant Patrice Talon (24,80 %), suivi de très près par Sébastien Ajavon (23,03 %). Abdoulaye Bio-Tchané (8,79 %) et Pascal Koupaki (5,85 %) sont distancés. Les autres candidats se partagent le reste des suffrages.

Le taux de participation est de 64,03 %, un chiffre relativement similaire aux dernières présidentielles.

Si c’est à la Cour constitutionnelle de proclamer les résultats provisoires et définitifs – à une date encore inconnue -, on se dirige pour le moment vers un duel entre Zinsou, Premier ministre et candidat des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE, au pouvoir), et l’homme d’affaires Talon au second tour prévu le 20 mars.

En communiquant ses chiffres moins de 48h après la fermeture des bureaux de vote, une première dans son histoire, la Cena a sans doute voulu éteindre tout début de polémique. Depuis le début de la journée, les premières tendances avaient circulé allègrement sur les réseaux sociaux ou dans certains titres de presse, poussant la cellule de communication de Sébastien Ajavon à protester.

Bon déroulement du scrutin

En fin d’après-midi, la mission d’observation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’était félicitée du bon déroulement du scrutin, saluant « la patience, le civisme dont les électeurs ont fait preuve ». « La Cedeao encourage ces électeurs à maintenir leur comportement exemplaire jusqu’à la proclamation définitive des résultats provisoires », a déclaré devant la presse Kabiné Komara, ancien Premier ministre guinéen et chef de la délégation ouest-africaine.

Même son de cloche auprès de Dioncounda Traoré, à la tête de la mission d’observation de l’Union africaine, qui s’est confié à Jeune Afrique en marge de la conférence de presse de la Cedeao. « Il y avait beaucoup d’appréhension, notamment au sujet des cartes d’électeurs. Mais il faut féliciter le peuple béninois pour son rôle essentiel dans la démocratie », a déclaré l’ancien président de la transition malienne, tout en regrettant « l’irruption de l’argent sur la scène politique ». « C’est une tendance dans la sous-région. Cela dénote une certaine faillite des partis politiques », a-t-il estimé.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte