Économie

Maroc : Méditel courtisé par des intérêts moyen-orientaux

A qui Portugal Telecom et Telefónica vont-ils céder leurs parts ? A des opérateurs télécoms du Moyen-Orient ou au groupe marocain FinanceCom ?

Mis à jour le 11 août 2009 à 18:00

Deuxième opérateur GSM du royaume derrière Maroc Telecom, avec 35,6 % des parts de marché, Méditel devrait également voir son actionnariat remodelé significativement. Ses deux principaux détenteurs, Portugal Telecom – qui souhaite concentrer ses activités sur le Portugal, le Brésil et l’Afrique subsaharienne – et l’espagnol Telefónica, ont fait savoir qu’ils cherchaient à se défaire de leurs participations (32,2 % chacun).

Sur les rangs des repreneurs : la société Emirates Telecommunications Corp (Etisalat), le groupe Orascom Telecom, dirigé par l’Égyptien Naguib Sawiris, et Qatar Telecom. Le groupe marocain FinanceCom d’Othmane Benjelloun, déjà actionnaire à hauteur de 5 % serait aussi intéressé, disposant d’un droit de préemption.

Sur la période 2008-2010, Méditel a prévu près de 4,2 milliards de DH d’investissements. Objectifs : étendre le réseau GSM aux zones blanches, aux nouvelles zones touristiques et au monde rural, poursuivre le déploiement de la technologie 3G et accroître le réseau commercial et les offres à destination des entreprises.