Capital-investissement

Africa Internet Group (Jumia) lève 225 millions d’euros supplémentaires

| Par Jeune Afrique
Le principal marché de Jumia est le Nigeria.

Le principal marché de Jumia est le Nigeria. © Reussite

Après Axa, qui a injecté 75 millions dans le site de commerce en ligne, MTN, Rocket Internet et Goldman Sachs financent la croissance très soutenue d’AIG, valorisé désormais plus d’un milliard.

Dans un communiqué diffusé le 3 mars, Africa Internet Group (AIG), qui possède le site de e-commerce Jumia mais aussi d’autres sites internet comme Kaymu, Hellofood, Jovago, Lamudi, Everjobs ou Carmudi, a annoncé avoir sécurisé plus de 300 millions d’euros. Cette somme inclut les 75 millions investis par AXA, dont l’annonce avait été faite le 8 février dernier.

Deux des trois actionnaires d’AIG, MTN et Rocket Internet, participent au financement en fonds propres, l’opérateur télécom Millicom (Tigo) ayant semble-t-il passé son tour. Ils sont rejoints par Goldman Sachs, qui rentre ainsi au tour de table d’AIG.

« Cet investissement est une reconnaissance du succès de Jumia et nous apporte une flexibilité stratégique essentielle pour soutenir nos efforts et pour offrir la meilleure experience de shopping en ligne à nos clients », ont déclaré Sacha Poignonnec et Jérémy Hodara, fondateurs et co-PDGs de Jumia et AIG. « Nous sommes impressionnés par les opérations panafricaines d’AIG et ses capacités d’exécution, et nous croyons que la combinaison de partenaires stratégiques et de l’expertise démontrée de gestion positionnent l’entreprise de manière unique afin de jouer un rôle de premier plan dans le développement de l’économie en ligne de l’Afrique », a ajouté Jules Frebault de Goldman Sachs, cité dans le communiqué.

Un milliard

Fondé en 2012, AIG est désormais valorisé autour d’un milliard d’euros.

Ses résultats financiers ne sont pas connus. Seuls ceux de Jumia, la principale entité du groupe, sont communiqués par Rocket Internet : sur les neuf premiers mois de l’année 2015, Jumia a ainsi généré 106,5 millions d’euros de revenus (pour 206 millions d’euros de marchandises vendues), pour 2,2 millions de transactions (un chiffre en hausse de 223,1%).

Présent dans 11 pays africains dont le Nigeria, Jumia a connu sur la même période un Ebitda négatif de 65,4 millions d’euros. Ces pertes continues nécessitent des levées de fonds très régulières.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte