Capital-investissement

Pétro Ivoire lève 5 milliards de F CFA

Pétro Ivoire est numéro deux de la distribution de gaz en Côte d'Ivoire. © Olivier pour Jeune Afrique

Amethis Finance, Phoenix Capital Partners et la famille Kadio-Morokro réinvestissent dans Pétro Ivoire, numéro trois ivoirien de la distribution d'essence, derrière Total et Shell, et numéro deux du gaz.

Les 5 milliards levés (environ 7,6 millions d’euros) permettront notamment de refinancer l’acquisition en 2014 du réseau Essenci (25 stations-services) par Pétro Ivoire, qui avait été réalisé à l’époque via un prêt, mais aussi de poursuivre le développement futur. « Dans les cinq ans, nous voulons arriver à environ 80 stations », explique Sébastien Kadio-Morokro, directeur général de Pétro Ivoire joint par Jeune Afrique.

En trois ans, Pétro Ivoire a développé son réseau, le faisant passer de 32 à 67 stations, et a créé une coentreprise avec le français Total et le suisse Geogas disposant d’une capacité de stockage de 3 000 tonnes de gaz. Pétro Ivoire a vendu 131 000 tonnes d’essence et 51 000 tonnes de gaz en 2015.

Région

Les capital-investisseurs Amethis (entré au tour de table en 2013) et Phoenix Capital Partners (qui a investi en 2012 via le fonds West Africa Emerging Market Growth Fund) possèdent la majorité du capital de Pétro Ivoire, mais la famille fondatrice Kadio-Morokro reste aux commandes.

Pétro Ivoire n’a pas totalement perdu de vue ses désirs d’expansion régionale, mais la société a dû reculer en Sierra Leone, où elle avait envisagé de s’implanter. « On fera un développement régional mais plutôt dans trois ou quatre ans, explique Sébastien Kadio-Morokro. Il y a une forte croissance en Côte d’Ivoire et nous souhaitons continuer à consolider notre position. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte