Conso & Distribution

Distribution : CFAO enregistre un net recul au Maghreb en 2015

Vue d'un concessionnaire CFAO à Dakar. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

Les ventes du spécialiste panafricain de la distribution sont en recul de -55 % en Afrique du Nord, en raison notamment d’une réduction des ventes en Algérie. Le chiffre d’affaires global s’établit à 3,436 milliards d’euros (-3,5 %).

En 2015, le pôle Équipement & Services (principalement de la distribution automobile) de CFAO a enregistré un nouveau recul. Après une baisse de -12,4 % en 2014, le chiffre d’affaires de ce pôle a reculé de -7,2 % l’an dernier, pour atteindre 1,834 milliard d’euros (53,38 % des revenus 2015 du groupe).

Dans un communiqué publié le 26 février, le spécialiste panafricain de la distribution, basé à Sèvres en région parisienne, explique cette dégradation par la situation en Afrique du Nord. « La situation a été particulièrement difficile au Maghreb où la réduction de volumes du fait du non-renouvellement de contrats de distribution et de conditions de marché difficiles en Algérie, a entraîné un retrait significatif du chiffre d’affaires », note le communiqué du groupe dirigé par Richard Bielle.

Détenu depuis 2012 par la sogo-shosha (maison de commerce diversifiée) japonaise Toyota Tsusho Corporation (TTC), CFAO a perdu en 2014 les contrats de distribution de Renault-Nissan dans une dizaine de pays et d’Isuzu en Algérie et au Maroc notamment.

Le repli nord-africain s’est également étendu au pôle santé (division Eurapharma). S’il affiche une progression totale de +2,9 % à 1,251 milliard d’euros en 2015, il a été particulièrement affecté par la contraction de l’activité en Algérie (-20,8 % durant le seul quatrième trimestre 2015).

Au total, les ventes de CFAO au Maghreb sont en baisse de -55,3 % à 219,6 millions d’euros en 2015. Une baisse qui intervient après un recul de -29,3 % en 2014.

Dynamisme au sud du Sahara

L’Afrique subsaharienne francophone demeure, de fait, la région la plus dynamique du groupe de distribution qui y a vu ses ventes progresser de +6,3 % à 1,58 milliard d’euros (+ 3 % en 2014).

En Afrique anglophone et lusophone, CFAO voit son chiffre d’affaires reculer de -5,7 % à 493,5 millions d’euros. De fait, “le contexte économique difficile au Nigeria” a sensiblement affecté le pôle “biens de consommation” de CFAO qui est en recul de -4,6 % à 350 millions de dollars en 2015.

Sur l’ensemble de l’année, CFAO a enregistré un chiffre d’affaires de 3,436 milliards d’euros, en recul de -3,5 % sur un an, pour un Ebitda de 335,2 millions d’euros (+0,9 %) et un résultat net part du groupe de 106,6 millions d’euros (+6,1 %).

Perspectives en 2016

Le groupe de distribution se veut néanmoins optimiste quant à ses perspectives en 2016, en raison notamment des perspectives de développement de sa branche CFAO Retail qui a commencé à générer des revenus au quatrième trimestre 2015 avec l’ouverture de Playce Marcory en Côte d’Ivoire.

“La division CFAO Retail suite à l’ouverture de son premier centre commercial à Abidjan va poursuivre le développement de nouveaux sites. Le plan de développement de cette division comprend au total 8 pays en Afrique subsaharienne”, souligne le communiqué du groupe.

Le spécialiste de la distribution espère également un rebond de la division CFAO Équipement & Services avec la montée en puissance des accords de distribution conclus en 2014 et 2015 en Afrique de l’Est et à Maurice. Des « opportunités de remplacement » de la marque Isuzu en Afrique du Nord sont également « à l’étude » souligne CFAO.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte