Politique

#PrometDesTrucsCommeMackySall : quand les Sénégalais se défoulent sur Twitter

| Par
Mis à jour le 24 février 2016 à 16h21
Le président sénégalais Macky Sall à Abuja.

Le président sénégalais Macky Sall à Abuja. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Depuis mardi, les Sénégalais frustrés par le revirement de Macky Sall au sujet de la réduction du mandat présidentiel en cours s’en donnent à cœur joie sur Twitter, avec un hashtag qui s’est répandu comme une traînée de poudre.

Les Sénégalais ne manquent pas d’humour. Et c’est désormais le président Macky Sall qui en fait les frais, après son refus de tenir sa célèbre promesse de réduire son mandat en cours de 7 à 5 ans – ce qui aurait impliqué il est vrai un effet rétroactif que le Conseil constitutionnel, consulté, a refusé d’endosser.

Lancé mardi 23 février par Fary Ndao, géologue et slammeur, le mot-dièse #PrometDesTrucsCommeMackySall s’est emparé de Twitter et a déjà généré plus de 1 400 messages, selon l’outil analytique Tweetchup. Le concept ? Avancer des promesses farfelues, pour la plupart irréalisables et les ponctuer avec ledit hashtag.

Le mouvement a été bientôt rejoint par certains blogueurs sénégalais bien connus. L’opportunité de rappeler ça et là et avec dérision, quelques affaires politico-juridiques qui ont secoué l’actualité sénégalaise.

Même si le ton employé est en général léger, les twittos sénégalais marquent ainsi leur déception de voir que de nombreuses promesses politiques, hier comme aujourd’hui, n’engagent en général que ceux qui y croient. Reste à savoir si le président Macky Sall, lui aussi présent sur Twitter, réagira à l’impertinence de certains de ses administrés… pourquoi pas avec humour ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte