Économie

Danone acquiert l’égyptien Halayeb et augmente ses parts dans Fan Milk

Mis à jour le 23 février 2016 à 18:59

Danone est présent de la Tunisie à l’Afrique du Sud. © JA

Danone réalise désormais environ 5% de ses revenus en Afrique, une zone devenue stratégique pour le groupe français de produits laitiers qui présentait ses résultats annuels le 23 février.

“Une année qui a permis de consolider les fondamentaux en Afrique”. C’est ainsi que le distecteur général de Danone Emmanuel Faber a qualifié les activités de son groupe sur le continent, à l’occasion de la présentation à la presse des résultats annuels. Le groupe Danone, n°1 mondial des produits laitiers frais, a enregistré en 2015 une croissance de 4,4% de son chiffre d’affaires (à 22,4 milliards d’euros, la part Afrique est d’environ 5%) et un résultat net en progression de 7,4% (à 1,3 milliard d’euros). Malgré des résultats en hausse, l’entreprise, cotée Paris, fait face à un environnement économique dégradé en Europe et a fait de l’Afrique l’un de ses axes de développement stratégiques, à l’image de l’effort qu’il avait entamé dans les années 90 pour conquérir le marché asiatique.

Dans ce but, une division Afrique, dirigée par un ancien responsable de la région Asie Pierre-André Terisse, a été créée début 2015, a rappelé Emmanuel Faber, précisant que Danone avait, à travers cette nouvelle unité, notamment travaillé les circuits d’approvisionnements, les capacités de production et les canaux de distribution, en “capitalisant sur les pratiques locales”.

51% de Fan Milk

Ce n’est pas donc pas un hasard si le groupe a annoncé une augmentation de sa participation dans le spécialiste des crèmes glacées et de jus FanMilk, présent dans six pays d’Afrique de l’Ouest et qui s’appuie sur un réseau de quelques 30 000 revendeurs circulant en deux-roues. Propriétaire depuis octobre 2013 de 49% du capital, Danone a exercé une option d’achat sur 2% supplémentaires afin de devenir actionnaire majoritaire, aux côtés de l’investisseur émirati Abraaj (qui possède le reste des parts). “Avec ces 2% supplémentaires, FanMilk va être intégré au périmètre consolidé de Danone (…) et devenir la plateforme de développement pour notre activité en Afrique, a expliqué Emmanuel Faber, précisant que cette montée en puissance permettrait également des “synergies de marques et de portefeuille” sans préciser lesquelles.

En Egypte, où Danone a récemment construit une ferme de 2500 vaches afin d’y sécuriser son approvisionnement en lait, le groupe a annoncé l’acquisition de Halayeb, une société qui produit des fromages frais, “reconnus pour leur très forte qualité”. “La taille de l’usine nous permettra de placer des lignes de fabrication de nos produits, a poursuivit le directeur général. De plus, nous pourrons réaliser des synergies dans la distribution. On est donc complètement dans l’esprit de ce que nous voulons faire en Afrique.”  Le montant de cette acquisition (100% du capital) n’a pas été communiqué.

Au cours des dernières années, Danone a poursuivi une stratégie de croissance externe sur le continent à travers des investissements importants, notamment en montant à 90% dans le leader marocain Centrale laitière et en acquérant 40% du Kenyan Brookside.