Société

Climat : Ségolène Royal, présidente de la COP21, en tournée en Afrique

La nouvelle présidente de la COP21 débute sa tournée africaine par l’Égypte mardi. Au menu de ce déplacement : développement des énergies renouvelables, adaptation aux changements climatiques et mobilisation des chefs d’État africains.

Par
Mis à jour le 23 février 2016 à 16:04

La ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, au palais de l’Elysée, à Paris, en France, le 10 novembre 2015 © Francois Mori/AP/SIPA

La ministre française de l’Environnement Ségolène Royal, qui depuis le départ de l’ex-ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius du Quai d’Orsay a repris la présidence de la COP21, se rend le 23 février en Égypte, première étape de sa tournée africaine. Elle fera ensuite escale en Éthiopie, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Sénégal.

Égypte, première étape 

En Égypte, Ségolène Royal doit s’entretenir avec le président, Abdel Fatah al-Sissi, ainsi qu’avec les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères, le pays qui préside le Comité des chefs d’État africain pour le changement climatique jouant un rôle clé dans le développement des énergies renouvelables sur le continent.

Outre le soutien aux projets d’énergies renouvelables et d’adaptation au changement climatique, la ministre veut mobiliser les autorités au plus haut niveau pour que les chefs d’État et de gouvernement viennent à New York pour la cérémonie de signature le 22 avril organisée par Ban Ki-moon, a indiqué à l’AFP son entourage.