Conso & Distribution

Maroc : Zouhaïr Bennani, labellisé Carrefour

Après les hypermarchés, le PDG de Label'Vie utilise désormais l'enseigne française pour ses supermarchés. Un rapprochement décisif.

Gagner la confiance de Carrefour n’est pas une mince affaire. Partenaire un jour ne rime pas avec toujours, comme l’a prouvé, en 2009, le divorce entre le géant français et l’homme d’affaires algérien Abdelouahab Rahim. À l’inverse, sous l’impulsion de son PDG Zouhaïr Bennani, le marocain Label’Vie vient quant à lui de passer un cap décisif dans son rapprochement avec le numéro deux mondial de la grande distribution.

Carrefour market

Déjà exploitant de la franchise Carrefour pour les hypermarchés, et après avoir externalisé sa logistique auprès d’un prestataire commun, le fondateur de Label’Vie a obtenu l’autorisation d’utiliser au Maroc le concept de Carrefour Market, destiné aux moyennes surfaces. Depuis le 28 juillet, douze de ses points de vente opèrent sous cette enseigne. Fin 2011, l’ensemble des 44 magasins Label’Vie auront suivi.

Augmentation de 10% du chiffre d’affaires

Pour Zouhaïr Bennani, l’enjeu est de taille. À la clé, il peut espérer une augmentation du chiffre d’affaires de ses points de vente d’au moins 10 %, comme l’ont démontré les tests réalisés pendant six mois à Fez, Marrakech et Agadir. Parmi les atouts de cette nouvelle franchise : plus de références, des premiers prix de 20 % à 40 % moins chers que ceux des marques leaders, et le développement de synergies entre les hyper et supermarchés propriétés de Label’Vie. Estimé à 3,5 millions, le coût de ce virage stratégique reste cependant très raisonnable au vu des autres investissements programmés par Zouhaïr Bennani pour transformer en Carrefour les huit hypermarchés Metro acquis fin 2010 (26 millions d’euros).

Concurrencer Marjane

Afin de financer son développement, le groupe a décidé, lors de son assemblée générale, le 30 juin, de procéder bientôt à une augmentation de capital qui pourrait atteindre 44 millions d’euros. Coté depuis 2008 à la Bourse de Casablanca, Label’Vie avait déjà procédé, à l’automne dernier, à une émission obligataire de 44,5 millions d’euros. Plus que jamais marié à Carrefour, le groupe de Zouhaïr Bennani peut revoir à la hausse ses objectifs sur le marché marocain, dominé par Marjane. Le patron aurait aussi quelques ambitions hors de ses frontières : pourquoi pas en Algérie ou au Sénégal ?

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte