Mines

Afrique du Sud : Joseph Zwane un ministre contesté par les miniers

Mosebenzi Joseph Zwane. © Gouvernement d'Afrique du Sud

Mosebenzi Joseph Zwane, le nouveau ministre sud-africain des ressources minérales, ne fait pas l'unanimité : sa ligne politique n'est pas jugée claire par les professionnels du secteur, et il est par ailleurs soupçonné de donner la préférence aux intérêts des proches du président Jacob Zuma.

Le nouveau ministre sud-africain des ressources minérales – le troisième en trois ans à ce poste crucial – est loin de faire l’unanimité. Son discours d’ouverture de Mining Indaba le 8 février a déçu les groupes miniers, à qui il n’a pas donné de réponses claires sur les évolutions à attendre en ce qui concerne les réglementations minières sociales, environnementales et d’attribution de licences (d’exploration et d’exploitation).

Au sein de son ministère, la démission, mi-décembre, de son directeur général, le respecté Thibedi Ramontja, qui ne parvenait pas à s’entendre avec lui, a aussi jeté un froid entre Zwane et son administration.

Soupçons de collusion 

Enfin, le ministre se trouve aussi contesté par la société civile, qui l’accuse de collusion avec l’entourage de Jacob Zuma, après un voyage qu’il a effectué au siège suisse du géant du négoce Glencore pour favoriser la reprise par la famille Gupta de sa filiale Optimum colliery, active dans le charbon sud-africain – famille jugée très proche du président sud-africain.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte