Automobile

Marché de la location : franchise et concessions

Afin de conjuguer image de marque et adaptation au terrain, les loueurs internationaux s’allient à des distributeurs locaux pour s’établir en Afrique.

Première chose que l’on voit en descendant d’avion : l’alignement des comptoirs de location de voitures. « En Afrique, notre marché se répartit globalement à 50/50 entre clientèle internationale de courte durée, touristes et hommes d’affaires en déplacement, et clientèle de résidents, nationaux ou non, qui pratiquent la location de moyenne ou longue durée », explique Olivier Métairie, directeur Afrique et Moyen-Orient d’Europcar. Le marché est donc séparé en deux, entre une clientèle internationale qui s’adresse aux grands groupes par commodité et par sécurité, et une clientèle nationale qui sollicite plus facilement des loueurs locaux.

Image de marque et adaptation

Thierry Domballe, directeur Afrique et océan Indien d’Avis, note de son côté « une part prépondérante d’entreprises parmi [ses] clients, à l’exception du Maroc et de la Tunisie, où la clientèle touristique est importante ». Ces sociétés préfèrent en général s’adresser à des compagnies internationales pour des questions de facturation, de visibilité et de possibilité de recours en cas de problèmes.

Conséquence : afin de conjuguer image de marque et adaptation au terrain, les loueurs ont tous choisi de s’allier avec des distributeurs de véhicules. Europcar travaille avec le français Tractafric et le belge Demimpex (en cours de fusion), ainsi qu’avec Imperial en Afrique du Sud. Avis est associé, en Afrique francophone, avec le français CFAO et, en Afrique australe, avec le sud-africain Barloworld.

Gagnant-gagnant

Le loueur, franchiseur, apporte son savoir-faire, son modèle d’activité, sa réputation, sa visibilité et son système de réservation. Le concessionnaire, franchisé, fournit son parc automobile et sa connaissance du tissu économique local. « Sans ça, certains petits pays nous resteraient difficilement accessibles, alors que la demande existe partout », commente Thierry Domballe à propos de l’alliance Avis-CFAO.

Le type de véhicules disponibles dépend du pays, comme l’indique le loueur Sixt, dont la flotte « est ajustée à l’état des routes et comprend de ce fait surtout des véhicules 4×4 ». En tout cas, les perspectives pour les loueurs sont bonnes : la croissance économique et les projets de chantier sont le gage d’une forte demande.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte