Justice

Côte d’Ivoire : les accusés demandent la relaxe dans le procès de l’assassinat de Robert Gueï

Les accusés du procès pour le meurtre de Robert Gueï, au tribunal d'Abidjan, le 17 décembre 2015. © AFP

Les avocats des principaux accusés de l'assassinat du général Robert Gueï en 2002, dont le général Brunot Dogbo Blé et le commandant Anselme Sékà Yapo, ont plaidé mercredi la relaxe.

« Ce procès a brillé par l’absence de preuves à charge. Il n’y a pas de preuves à charge contre les accusés », a estimé Me Rodrigue Dadjé, un des avocats de Dogbo Blé, plaidant pour la relaxe des prévenus. Selon lui, « on s’est attelé à nous fabriquer des témoins… Leurs déclarations sont divergentes ou contradictoires pour les mêmes faits et les mêmes lieux et les mêmes périodes de temps ».

« Qui a tué le général Gueï ? », ont interrogé tour à tour les avocats de la défense, invoquant un « dossier manifestement vide ». Le « mystère demeure », a répété Me Dirabou N’Kayo, avocat de Séka Yapo.

Perpétuité requise

Le procureur militaire d’Abidjan avait pourtant requis mardi la prison « à perpétuité » pour Brunot Dogbo Blé et Anselme Séka Yapo. « C’est Séka qui a tiré sur Gueï, après l’avoir tué (…) il a exécuté son épouse », a-t-il affirmé lors de son réquisitoire.

Dix-neuf prévenus dont le général Brunot Dogbo Blé, ancien commandant de la Garde républicaine, et le commandant Anselme Séka Yapo, ancien chef de la sécurité rapprochée de l’ex-Première dame Simone Gbagbo comparaissent depuis le 17 décembre pour assassinat et complicité d’assassinat.

Le général Gueï et son épouse ont été tués par balles le 19 septembre 2002, le jour d’un coup d’État manqué à Abidjan contre Laurent Gbagbo qui avait entraîné la prise de contrôle du nord et de l’ouest du pays par la rébellion.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte