Automobile

Crédit-bail : une activité qui gagne du terrain

Adoptée par les entreprises maghrébines, la location avec option d’achat se généralise peu à peu à tout le continent. Le groupe panafricain Alios Finance avance ses pions.

Entre la location longue durée et l’achat d’un véhicule, le leasing automobile – ou location avec option d’achat – séduit de plus en plus d’entreprises. Il leur évite d’immobiliser leur capital et les allège de la gestion et de l’entretien de leur parc automobile. En Afrique, la pratique est surtout répandue au Maghreb. Parmi les sociétés de crédit-bail les plus connues : Maroc Leasing et Maghreb Leasing Algérie (filiale de Tunisie Leasing, du groupe Amen).

Au sud du Sahara, où l’activité est restée, jusqu’à très récemment, embryonnaire, le numéro un du crédit-bail automobile s’appelle Alios Finance. Créé au Sénégal en 1956 sous le nom de Société africaine de crédit automobile (Safca), le groupe panafricain compte dans son capital des acteurs historiques de la distribution auto tels que CFAO et Optorg, mais aussi le fonds Africinvest et, encore une fois, Tunisie Leasing.

Un marché étroit

Si en Afrique francophone le cadre fiscal est encourageant, ce n’est pas toujours le cas ailleurs. L’activité devient alors peu avantageuse pour le client, et risquée pour les sociétés de leasing. Le marché est souvent considéré comme trop étroit pour envisager toute rentabilité. Christophe Dupras, d’ALD Automotive, filiale du groupe Société générale spécialisée dans la location longue durée et la gestion de parcs auto, estime que « le seuil minimum de rentabilité d’une activité de leasing se situe à 2 000 véhicules, un volume difficile à atteindre dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne. De plus, la maintenance des véhicules, qui est à la charge de la société de leasing, pose des problèmes dans pas mal de pays ».

Pourtant, les choses bougent. Sénégal, Cameroun, Gabon, Nigeria ou Zambie sont autant de pays devenus très attractifs pour Alios Finance. « Nous sommes aujourd’hui présents dans huit pays, explique Mahdi Ben Hamden, directeur d’exploitation. Notre plan de développement prévoit deux pays supplémentaires par an, déterminés en fonction du marché automobile local et du degré d’insertion de la location dans les habitudes culturelles. Nous venons d’ailleurs de lancer notre activité en Tanzanie, où nous sommes les pionniers, et les PME et PMI locales semblent parfaitement accepter le principe. »

Depuis 2008, la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale) apporte son appui au développement du crédit-bail par le biais de l’Africa Leasing Facility (ALF). Dans le cadre de ce programme, elle mène des actions de sensibilisation et de formation, en collaboration avec l’African Leasing Association (Afrolease), qui regroupe les professionnels africains du secteur.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte