Sport

Football : l’entraîneur algérien, Adel Amrouche, finalement gracié par la CAF

| Par
Mis à jour le 16 février 2016 à 18h00
Adel Amrouche a notamment entraîné les sélections du Burundi et du Kenya.

Adel Amrouche a notamment entraîné les sélections du Burundi et du Kenya. © AFP

Suspendu par la Confédération africaine de football (CAF), l’entraîneur algérien Adel Amrouche a finalement été gracié par le gouvernement du football africain.

Adel Amrouche (47 ans) va pouvoir de nouveau entraîner en Afrique. Suspendu pour six matches par la CAF suite à une rencontre entre les Comores et le Kenya – dont il était alors le sélectionneur –  en mai 2014 et comptant pour les qualifications pour la CAN 2015 (1-1, 0-1 à l’aller), l’Algérois a finalement été gracié, alors qu’il lui restait quatre matches à purger.

Il était accusé d’avoir craché sur le quatrième arbitre djiboutien. Le courrier officiel de la CAF, signé par le Marocain Hicham El Amrani, son secrétaire général, est arrivé en début de semaine à son domicile bruxellois.

Sentiment d’injustice

« Je suis soulagé, bien sûr, mais je continue de ressentir une vraie injustice. À cause de cette suspension, je n’ai pas pu travailler alors que j’ai eu des contacts pour entraîner des équipes en Afrique », a confié Amrouche à Jeune Afrique.

L’Algérien, dont le retour au Kenya avait été évoqué il y a quelques mois, a récemment été en contact avec la fédération nord-coréenne ainsi qu’avec un club de première division slovène.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer