Sécurité

Mali : le journaliste Birama Touré porté disparu depuis le 29 janvier

| Par Jeune Afrique avec AFP
Birama Touré.

Birama Touré. © Le Sphinx

Le journaliste malien Birama Touré a disparu depuis le 29 janvier, selon ses proches et des confrères. Une enquête a été ouverte, selon le président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné.

Birama Touré, quinquagénaire, était jusqu’à récemment journaliste reporter à l’hebdomadaire privé Le Sphinx mais il n’y travaillait plus quelques semaines avant sa disparition et s’occupait des préparatifs de son mariage, selon sa famille, qui assure n’avoir reçu aucune nouvelle de lui depuis le 29 janvier.

Sa disparition a-t-elle un lien avec son métier ?

« Pour nous, c’est une disparition mystérieuse. Toutes les hypothèses sont possibles, mais nous voulons avoir des nouvelles de Birama », a déclaré son frère aîné, Lahou Touré, lundi 15 janvier. Sa disparition a été confirmée par Adama Dramé, directeur de publication du Sphinx et par ailleurs membre de l’Association malienne des éditeurs de presse.

Cette publication « est le dernier journal dans lequel travaillait Birama Touré. Et depuis le 29 janvier, nous n’avons plus de ses nouvelles. Je suis inquiet et mon association de presse est également inquiète », a affirmé Adama Dramé.

« Je ne veux exclure aucune hypothèse. Nous sommes un journal qui dérange, mais je veux préciser qu’à ce stade, rien n’indique qu’il y a un lien avec le métier, nous n’en savons rien », a ajouté le responsable du Sphinx. « Les gens ne cessent de nous appeler pour s’inquiéter, pensant que la disparition de Birama Touré a un quelconque lien avec le journal, parce que nous n’avons pas que des amis », écrit la rédaction.

Une enquête a été ouverte

Dramane Aliou Koné, président de la Maison de la Presse, a de son côté indiqué avoir approché différentes autorités maliennes pour rechercher le journaliste porté disparu, citant le Premier ministre, le ministre de la Communication et les services de renseignement.

« Nous sommes en contact avec tout ce monde. Nous avons également sollicité un avocat. Tout le monde est mobilisé pour éclaircir cette affaire inquiétante. Une enquête a été ouverte », a-t-il déclaré, sans plus de détails.

Dans un communiqué, le Syndicat national des journalistes reporters du Mali (Syjor) a aussi fait état lundi 15 janvier de la disparition de Birama Touré, et demandé aux autorités de « tout mettre en œuvre » pour le retrouver.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer