Télécoms

Burkina Faso : le bénéfice d’Onatel rebondit à 38 millions d’euros en 2015

Fin 2015, Onatel comptait 6,76 millions d'abonnés à la téléphonie mobile au Burkina. © Vincent Fournier/JA

Onatel, filiale de Maroc Télécom, a enregistré un bénéfice de 25,3 milliards de F CFA en 2015 (38 millions d’euros), en progression de +29 % sur un an, après un recul de -3% fin 2014 à 19,6 milliards de F CFA. Le leader burkinabè compte près de 7 millions d’abonnés à la téléphonie mobile.

Le groupe télécoms Onatel, opérateur historique de la téléphonie au Burkina, a fini l’année 2015 sur une note positive. Le chiffre d’affaires de la filiale de Maroc Telecom est en hausse de +11 % à 144,8 milliards de F CFA (contre 130,9 milliards un an plus tôt), porté en particulier par « les revenus générés par le trafic sortant prépayé et de l’international entrant », explique un communiqué de l’opérateur télécoms publié la semaine dernière au Bulletin de la Bourse d’Abidjan.

Maîtrise des coûts

Malgré une nette hausse de sa charge d’impôt (+119 % à 11 milliards de F CFA), due notamment à une nouvelle taxe adoptée en 2014, les marges d’Onatel sont maintenues : son résultat d’exploitation croît de + 44 % à  38,43 milliards de F CFA, tandis que son résultat net grimpe de + 29 % à 25,3 milliards de F CFA. Des performances qu’Onatel explique en partie par « la maîtrise des charges d’exploitation ».

Fin 2015, Onatel comptait 6,76 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, en progression de +24 % sur un an, à rebours des contre-performances enregistrés sur le segment de la téléphone fixe (-7 % à 75 075 abonnés) et du parc internet fixe (-9 % à 14 856 abonnés), que l’opérateur attribue à la concurrence de la data et à la voix mobile.

Fin 2014 (derniers chiffres consolidés), Onatel détenait environ 44 % du marché de la téléphonie mobile au Burkina estimé alors à 12,5 millions d’abonnés, devant Airtel Burkina Faso (37%, en voie d’être racheté par le français Orange) et Telecel Faso de l’entrepreneur burkinabè Apollinaire Compaoré (19 %).

Privatisé

Créé en 1994 et privatisé au milieu des années 2000, Onatel est détenu à 51 % depuis le 29 décembre 2013 par Maroc Telecom. L’État burkinabè reste actionnaire à hauteur de 26 %.

Sa maison-mère, Maroc Telecom, a enregistré en 2015 un chiffre d’affaires de 34,134 milliards de dirhams, environ 3,15 milliards d’euros (+17 %), pour un résultat net de 5,59 milliards de dirhams.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte