Sécurité

Mali : trois soldats tués dans une embuscade dans la région de Tombouctou

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 12 février 2016 à 19h09
Un véhicule de l'armée malienne.

Un véhicule de l'armée malienne. © AFP

Selon des sources militaires, trois soldats maliens sont morts vendredi dans une embuscade dans la région de Tombouctou. Cette attaque intervient le même jour que celle d’une base de la Minusma à Kidal.

« Trois de nos hommes sont morts aujourd’hui entre les localités de Tombouctou et de Goundam quand leur véhicule est tombé dans une embuscade tendue par des djihadistes », a déclaré vendredi 12 février un officier de l’armée malienne à Tombouctou, chef-lieu de région. L’information a été confirmée par un responsable du ministère malien de la Défense.

« Deux autres militaires maliens ont été blessés dans cette attaque mais leur vie n’est pas en danger », a affirmé l’officier de l’armée malienne. De son côté, le responsable du ministère malien de la Défense a dénoncé « une attaque lâche ».

Un camp de l’ONU attaqué

Tôt ce matin, c’est le camp de la Minusca à Kidal qui a été l’objet d’une attaque jihadiste. Trois Casques bleus ont été tués et d’autres blessés, certains dans un état grave.

Le 5 février, un officier de l’armée malienne a été tué dans l’attaque contre une base de l’ONU à Tombouctou. Selon les autorités maliennes, au moins quatre assaillants ont péri dans cette attaque revendiquée le lendemain par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte