Défense

Mali : l’explosion d’une mine tue trois militaires

Des soldats maliens, près de Mopti (archives).

Des soldats maliens, près de Mopti (archives). © François Rihouay/AP/SIPA

Trois militaires maliens sont morts mardi lorsque leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Mopti, près de la frontière avec le Niger, a annoncé Tièman Hubert Coulibaly, le ministre malien de la Défense.

« Un véhicule d’une patrouille des Forces armées maliennes a sauté sur un engin explosif improvisé (EEI) dans le secteur de Mondoro, région de Mopti ». L’armée déplore « trois morts et deux blessés évacués sur Mopti », a déclaré le ministre dans un communiqué transmis à la presse.

L’armée malienne a lancé fin octobre une vaste opération dans la région de Mopti pour traquer les jihadistes et assurer la sécurité. Baptisée opération Seno (sable, en langue peule) et lancée fin octobre, l’opération doit durer trois mois dans cette région secouée par plusieurs attaques attribués au Front de libération du Macina, dirigé par le prédicateur radical peul Amadou Koufa.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte